Sélection de la langue

Recherche

Haut de page

Stratégie spatiale pour le Canada

Le télescope spatial James Webb

Une fois lancé, ce projet conjoint entrela NASA, l'Agence spatiale européenne et l'Agence spatiale canadienne sera le télescope spatial le plus puissant jamais construit.

Les contributions du Canada au projet sont le détecteur de guidage de précision et l'imageur dans le proche infrarouge et spectrographe sans fente, lesquels aideront le télescope à établir la position des cibles mobiles et à détecter des objets distants – des contributions critiques qui démontrent la confiance accordée à la technologie canadienne. En contrepartie, les astronomes canadiens auront accès à une partie du temps d'observation.

Les avantages socioéconomiques de l'espace

Les avantages économiques de l'espace sont importants. Le secteur spatial canadien contribue pour 2,3 milliards de dollars au produit intérieur brut du Canada, emploie directement près de 10 000 Canadiens et est un des secteurs de l'économie canadienne qui fait le plus de recherche et développement (R-D). Les petites et moyennes entreprises constituent 90 % des entreprises spatiales au Canada, et elles sont responsables de près de 30 % des emplois dans ce secteur.

Il y aura de plus en plus de possibilités économiques dans le secteur spatial, puisque le marché international change rapidement. De nouvelles technologies et des progrès ont modifié l'économie liée au développement et au lancement d'engins spatiaux – elles ont rendu l'espace plus accessible et ouvert la voie à de nouvelles activités et à de nouvelles formes de partenariat. Le secteur spatial commercial est maintenant un marché croissant. Les gouvernements étaient auparavant les seuls architectes des activités dans l'espace, mais aujourd'hui, les entreprises prennent l'initiative dans le lancement de nouveaux systèmes et services spatiaux, et attirent du financement public et privé. Ce nouvel environnement spatial génère des emplois, soutient la croissance économique et entraîne des avantages socioéconomiques dans des secteurs aussi variés que l'agriculture et les technologies propres. En fait, il est prévu que la demande sur le marché mondial de l'espace augmentera plus rapidement qu'à tout autre moment de l'histoire. La société Morgan Stanley prévoit que dans les 20 prochaines années, l'économie spatiale mondiale sera trois fois plus grande : sa valeur passera de 350 milliards de dollars américains en  à 1 100 milliards de dollars américains en .

À titre d'exemple, la demande de données, de renseignements scientifiques et d'images d'observation de la Terre de sociétés et chercheurs canadiens dans le secteur spatial et non spatial est en croissance continue. Une étude de Northern Sky Research conclut qu'entre  et , la demande annuelle de données et services d'observation de la Terre passera d'une valeur de trois milliards de dollars à près de sept milliards de dollars.

Version imprimable

Date de modification :