Expériences canadiennes réalisées dans le passé à bord de la station

Corps en milieu spatial (BISE) - Où est le haut dans l'espace?

Cette expérience a servi à étudier comment les astronautes font pour distinguer le haut du bas dans des conditions de quasi apesanteur.

Consultez la section BISE

Déficits de perception et de motricité dans l'espace (PMDIS)

L'étude a permis d'établir que le corps des astronautes doit être immobilisé quand ils effectuent des mouvements requérant une motricité fine, mais qu'il n'est pas nécessaire d'immobiliser leurs bras.

Consultez la section PMDIS

Diagnostiquer des troubles médicaux sur Terre et dans l'espace (Microflow)

Cette technologie portable pourrait offrir des diagnostics médicaux en temps quasi réel aux astronautes dans l'espace, ainsi qu'aux gens qui vivent dans des communautés éloignées ou à des endroits touchés par des catastrophes naturelles où la disponibilité de l'équipement médical est restreinte.

Consultez la section Microflow

Expérience de Marangoni dans l'espace-2 (MEIS-2)

Les résultats des expériences de Marangoni menées dans l'installation de physique des fluides à bord de l'ISS pourraient servir à mettre au point des cristaux semi-conducteurs de meilleure qualité et plus efficaces.

Consultez la section MEIS-2

Expérience sur les plantes en orbite (APEX-Cambium)

Première étude canadienne du genre, APEX-Cambium a permis de déterminer le rôle de la pesanteur dans la formation des différents types de bois.

Consultez la section APEX-Cambium

Expérience sur les plantes en orbite (APEX-CSA2)

Des semis d'épinette blanche du Canada ont été envoyés à la station spatiale afin d'aider les chercheurs et l'industrie forestière canadienne à comprendre comment les arbres produisent du bois.

Consultez la section APEX-CSA2

H-Reflex : une expérience qui a du muscle!

H Reflex a été la première expérience médicale à être réalisée à bord de la station spatiale afin d'étudier l'adaptation du corps humain à l'impesanteur. Alors, en quoi l'absence de pesanteur affecte-t-elle le corps des astronautes?

Consultez la section H-Reflex

La science des colloïdes (BCAT-C1)

Installation de l'expérience BCAT-5 dans le module japonais Kibo de la Station spatiale internationale. BCAT-C1 sera installée de façon similaire. Source : NASA

Les colloïdes. Il y en a dans la peinture et même dans votre vinaigrette. Mais pourquoi les étudier dans l'espace?

Consultez la section BCAT-C1

Le chatouillement poussé à l'extrême (HYPERSOLE)

Hypersole était un projet de recherche canadien qui visait à examiner les changements soudains de la sensibilité de la peau constatés par certains astronautes.

Consultez la section HYPERSOLE

Les secrets d'une bonne santé dans l'espace... et sur Terre (VASCULAR)

Les astronautes qui reviennent de la Station spatiale internationale ont des vaisseaux sanguins plus rigides qu'avant leur départ. Il s'agit d'un changement qui s'apparente au vieillissement sur Terre. Est-ce que les vaisseaux sanguins vieillissent plus vite dans l'espace? (Photo : NASA)

Les travaux de recherche en santé cardiovasculaire menés dans l'espace pourraient venir en aide aux gens atteints de maladies du cœur sur Terre.

Consultez la section VASCULAR (la santé cardiovasculaire des astronautes et des terriens)

Les vertigineux voyages spatiaux (expérience CCISS)

Cette expérience étudiait les effets des missions spatiales de longue durée sur le corps humain et visait à trouver des moyens pour mieux protéger les futurs voyageurs spatiaux.

Consultez la section CCISS

Prévoir l'évanouissement chez les astronautes (BP Reg)

Surveille la pression sanguine des astronautes pour prévoir les risques d'évanouissement (et de chute pouvant entraîner une infirmité) à leur retour sur Terre après un séjour de longue durée dans l'espace

Consultez la section BP Reg

SODI-IVIDIL

Pour bien comprendre la diffusion thermique, il est essentiel de l'isoler, de sorte qu'elle soit la seule force agissant sur le mouvement des molécules que contient un liquide. Il faut donc éliminer le facteur de la pesanteur.

C'est exactement ce que vise l'expérience SODI-IVIDIL.

Consultez la section SODI-IVIDIL

Un petit transistor qui enregistre les niveaux de rayonnement (EVARM)

Cette expérience a permis de mesurer le rayonnement auquel les astronautes sont exposés lorsqu'ils effectuent des sorties extravéhiculaires.

Consultez la section EVARM