Hypersole

Le chatouillement poussé à l'extrême

Hypersole

Entrevue avec la Dre Leah Bent

Q. Comment le projet Hypersole a-t-il vu le jour?

R. Je m'intéresse depuis un bon moment aux recherches sur le rôle que jouent la peau et le système vestibulaire dans l'équilibre. Mais il ne m'était jamais venu à l'idée de faire des tests sur des astronautes jusqu'à ce que l'astronaute canadien Dave Williams mentionne en 2007 avoir ressenti des picotements aux pieds durant sa mission spatiale de 1998 et pendant un court laps de temps après son retour sur Terre. Dave Williams nous avait confié que d'autres astronautes avaient ressenti la même chose lorsqu'ils étaient debout. Depuis, nous avons parlé à d'autres personnes qui ont voyagé dans l'espace. Une astronaute nous a raconté qu'elle ressentait un picotement soudain chaque fois que son pied entrait en contact avec le tapis roulant auquel elle s'attachait pour faire de l'exercice. Elle a souligné que cela se produisait surtout lorsque son pied était à pleine charge [en plein contact avec la surface du tapis roulant].

Lire toute l'entrevue

Un projet de recherche canadien visant à examiner les changements soudains de la sensibilité de la peau constatés par certains astronautes dans l'espace pourrait révéler les secrets du rôle que jouent nos pieds dans notre vieillissement.

Les six membres de l'équipe de recherche de l'Université de Guelph (avec un membre venant de l'Université Wilfrid Laurier) ont mené une série de tests pour recueillir des données sur l'équilibre et l'hypersensibilité de la plante des pieds de dix astronautes qui se seront envolés dans le cadre de quatre missions de la navette de la NASA. L'expérience Hypersole sera menée pour une ultime fois, en juillet 2011, lors de la mission STS-135, la dernière mission prévue du Programme de la navette spatiale de la NASA.

Au moyen d'appareils à vibration et de filaments qui servent à « chatouiller » les astronautes et à mesurer leurs réactions, les chercheurs documentent officiellement, pour la première fois, les changements de la sensibilité de la peau de la plante des pieds de chaque astronaute afin d'identifier les récepteurs qui pourraient être affectés en apesanteuR. De concert avec des tests d'équilibre fonctionnel, ces mesures permettront d'établir comment l'hypersensibilité contribue au contrôle de l'équilibre.

Simulation d'une séance de collecte de données pour l'expérience Hypersole avec l'astronaute de l'Agence spatiale canadienne, le Dr Dave Williams.

Simulation d'une séance de collecte de données pour l'expérience Hypersole avec l'astronaute de l'Agence spatiale canadienne, le Dr Dave Williams.
(Vidéo : Agence spatiale canadienne)

Selon des anecdotes racontées par des astronautes, le picotement que certains d'entre eux ressentent dans les pieds pendant leur séjour dans l'espace et pendant une courte période après leur retour sur Terre pourrait être la réaction de différents systèmes sensoriels qui compensent naturellement la repondération d'information sensorielle causée par la contribution réduite du système vestibulaire, ou de l'oreille interne, en microgravité.

On s'attend à ce que les résultats du projet puissent faire progresser considérablement les études existantes sur le vieillissement, qui comprend une baisse de l'information relayée par les capteurs cutanés, ce qui entraîne une perte du contrôle de l'équilibre et, surtout chez les ainés, des chutes plus fréquentes. Les données nous donneront aussi de nouvelles connaissances qui profiteront aux astronautes dans leurs tâches dans l'espace et après leur retour sur Terre.

Les astronautes participants sont soumis à des tests avant et après leur vol. Généralement, les tests d'avant-mission ont lieu entre 20 et 40 jours avant le lancement. Les tests d'après-mission sont administrés le plus tôt possible après l'atterrissage (avant que les astronautes aient eu le temps de s'adapter à la gravité de la Terre).

Trois astronautes ont participé à la première séance de l'expérience Hypersole qui s'est déroulée durant la mission STS-132, le 14 mai 2010. Cinq autres astronautes des équipages des missions des navettes Discovery (février-mars 2010) et Endeavour (avril-mai 2011) ont été soumis à des tests identiques avant le lancement de leur navette et tout de suite après leur retour sur Terre. Deux membres de l'équipage de STS-135 seront les derniers a prendre part à l'expérience Hypersole.

Membres de l'équipe de recherche :

Université de Guelph
(Département de la santé humaine et de la nutrition, Collège des sciences biologiques)

  • Dr Leah Bent, professeure agrégée, Département de la santé humaine et de la nutrition, Collège des sciences biologiques
  • Catherine Lowrey, candidate au Ph. D.
  • Nick Strzalkowski, candidat à la M. Sc.
  • Christopher Lam, candidat à la M. Sc.
  • Stephanie Muise, assistante à la recherche

Université Wilfrid Laurier

  • Dr Stephen Perry, professeur agrégé, kinésiologie et éducation physique