Sélection de la langue

Recherche

Haut de page

Stratégie canadienne de l'observation de la Terre par satellite

Vision du Canada pour l'observation de la Terre par satellite

Par des investissements à long terme dans des technologies de pointe d'OT par satellite, des partenariats de collaboration et le perfectionnement des compétences, le gouvernement envisage un Canada :

Mobilisation de la société tout entière

Dans le cadre de la présente stratégie, le gouvernement du Canada est déterminé à maintenir une approche unifiée de planification et d'interaction avec les intervenants en organisant des webinaires, en créant des occasions de consultation et en sollicitant de la rétroaction. Sa vision tient compte de la nécessité de poursuivre le renforcement de la collaboration pansociétale par la mise en œuvre d'une politique de données gratuites, ouvertes et accessibles qui permettra au secteur privé, au milieu universitaire, aux gouvernements et aux communautés autochtones du Canada de tirer parti de l'OT par satellite. Elle tient aussi compte de la communauté mondiale dynamique de l'OT par satellite et du rôle que joue la collaboration internationale dans la satisfaction des besoins du Canada et la contribution aux défis mondiaux tels que le changement climatique. Le Canada continuera de participer à des initiatives mondiales de données et de sciences ouvertes, à l'établissement de normes sur les données et à des missions de coopération dans le cadre de partenariats internationaux et de forums multilatéraux, comme l'Organisation météorologique mondiale (OMM) et le Groupe sur les observations de la Terre. À terme, le gouvernement envisage un écosystème actif d'intervenants du domaine de l'OT par satellite qui interagissent pour fournir des services aux Canadiens, favoriser les avancées scientifiques et stimuler l'activité économique.

L'OT par satellite en action :
Soutenir la sécurité alimentaire partout au Canada

Il est essentiel de comprendre les tendances en matière de production agricole pour faire face aux menaces à court et à long terme pour la sécurité alimentaire au Canada tout en veillant à ce que le secteur agricole, un important moteur de l'économie canadienne, soit rentable, concurrentiel et durable. L'Outil de prévision du rendement des cultures au Canada (OPRCC) du gouvernement fédéral utilise une combinaison de données satellitaires et climatiques pour prévoir le rendement des cultures durant et après la saison de croissance. Les renseignements produits par l'OPRCC sont indispensables à la surveillance agricole, car ils touchent tant les prévisions économiques que les risques pour la production agricole, comme ceux associés aux conditions météorologiques et au climat (sècheresse, crues éclair, pluies au mauvais moment, gel, grêle et tempêtes). Des entreprises canadiennes utilisent l'OT par satellite et des analyses avancées de données pour offrir aux exploitations agricoles individuelles des services en ligne afin qu'elles puissent cibler et mieux gérer les terres agricoles problématiques ou improductives. L'utilisation accrue de technologies d'OT par satellite dans le secteur agricole pourrait permettre aux agriculteurs canadiens d'économiser jusqu'à 1,3 milliard de dollars au cours des dix prochaines années.

Intégration complète et innovation

On peut voir comme une chaine de valeur le processus grâce auquel les données sont recueillies par les satellites puis transformées en renseignements utiles à la prise de décisions (voir page suivante). Chaque étape de la chaine de valeur s'appuie sur les autres pour ce qui est du transfert des données des satellites en orbite aux experts au sol. Ces derniers utilisent les données satellitaires pour créer des produits et services importants, comme des cartes, des modèles environnementaux, des outils de surveillance et des prévisions. Selon la vision fédérale, les investissements et les activités réalisés à chaque étape de la chaine de valeur doivent tenir compte des exigences et des possibilités aux autres étapes – une approche vraiment globale. Afin d'inspirer un sentiment de confiance et de sécurité dans le secteur de l'OT par satellite, la vision collective fédérale comprend une planification globale à long terme fondée sur les commentaires de l'ensemble des intervenants, ce qui est particulièrement important étant donné les longs délais de conception pour les nouvelles générations de technologies d'OT par satellite. De plus, les données d'OT par satellite s'appuient sur les données terrestres provenant de sources in situ, comme les stations météorologiques et les observations aériennes, et leur sont complémentaires. Il est essentiel que les données d'OT par satellite puissent être combinées, au besoin, avec la myriade d'autres ensembles de mégadonnées existants par une gestion de l'information (GI) coordonnée. Le gouvernement du Canada est également conscient de son rôle de gardien des renseignements sur la vie des Canadiens. En cette ère de mégadonnées, la vie privée des Canadiens sera protégée grâce à l'intervention transparente des responsables et à des infrastructures numériques et des technologies de l'information (TI) sécurisées. Le gouvernement se tournant vers des services axés sur l'utilisateur, des efforts coordonnés en matière de GI et TI permettront d'atteindre le plus haut degré de gouvernance transparente et intégrée de l'ère numérique.

L'OT par satellite en action :
Permettre des prévisions météorologiques précises et rapides

Des prévisions météorologiques précises sont essentielles pour nous aider à planifier nos activités quotidiennes. Ces prévisions aident non seulement à planifier des activités commerciales, mais aussi à sauver des vies. Pour ce faire, le gouvernement fédéral reçoit quotidiennement des millions de données d'observation ponctuelles provenant de satellites en orbite autour de la Terre. Ces données sont ensuite traitées par des modèles informatiques complexes pour fournir aux Canadiens des renseignements météorologiques quotidiens. L'imagerie satellitaire permet non seulement de produire des prévisions météorologiques précises, mais elle permet également aux prévisionnistes d'évaluer les dangers pour l'aviation, comme les nuages bas, les orages et les ouragans, ainsi que l'évolution des panaches de poussière. Comme plus de 90 % des données utilisées dans les modèles météorologiques sont acquises depuis l'espace, les satellites sont essentiels pour la prestation rapide de renseignements météorologiques précis. Force est de constater que les prévisions météorologiques ne servent pas seulement à planifier nos activités quotidiennes et à nous déplacer en toute sécurité. Selon une étude réalisée par l'OMM, les services météorologiques nationaux gratuits et ouverts comme ceux du Canada créent au moins quatre fois leur coût en retombées socioéconomiques.

Image satellitaire des ouragans Irma, Jose et Katia dans l'océan Atlantique en . (Source : National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA)/Reuters.)

Version imprimable (PDF, 2,36 mo)

Date de modification :