Sélection de la langue

Recherche

Haut de page

Stratégie canadienne de l'observation de la Terre par satellite

Mise en œuvre de la vision : nos objectifs

4 Inciter la prochaine génération à perfectionner ses compétences et capacités en matière d'OT par satellite

Tirer pleinement parti des avantages de l'OT par satellite nécessite de rester bien au fait des avancées technologiques et requiert une main-d'œuvre hautement qualifiée prête à prendre les rênes des activités canadiennes d'OT par satellite. Pour favoriser une main-d'œuvre diversifiée et équitable au Canada dans ce domaine, le gouvernement prendra les mesures suivantes.

  1. Encourager l'acquisition de connaissances sur l'OT par satellite
    Une partie des investissements actuels doit être consacrée à encourager et à former les jeunes pour qu'ils deviennent la génération d'experts de demain. Des initiatives actuelles et futures en STIM et en SACHES viseront à renforcer le perfectionnement des compétences et les connaissances en OT par satellite principalement comme suit : mieux comprendre le potentiel de cette technologie, favoriser la formation inclusive et soutenir l'entrepreneuriat. Ces investissements ciblés offriront aux Canadiens de nombreuses possibilités de perfectionner leurs compétences ou d'entamer leur formation dans des domaines émergents de haute technologie liés à l'OT par satellite. Il est essentiel aussi, à l'heure actuelle et pour des dizaines d'années encore, d'assurer la réalisation de programmes destinés au renforcement des capacités parmi les groupes prioritaires, comme les communautés autochtones, les femmes et les minorités de genre, les Canadiens à faible revenu et d'autres personnes traditionnellement marginalisées. L'avenir de l'OT par satellite au Canada doit être diversifié et inclusif, et permettre aux Canadiens de tous les horizons de contribuer.
  2. Tisser des partenariats avec les collectivités autochtones et nordiques pour fournir des solutions locales
    Il est de la première importance pour le gouvernement du Canada de donner des moyens aux collectivités autochtones et nordiques pour créer et utiliser des applications qui éclairent la prise de décisions au sujet de questions locales. Suivant ses engagements en matière de réconciliation, le gouvernement est résolu à tisser des partenariats ouverts et transparents avec les communautés autochtones lorsqu'il y est invité afin d'élaborer conjointement avec elles des solutions qui intègrent les connaissances traditionnelles et qui répondent aux besoins qu'elles ont établis. Le gouvernement poursuivra également ses partenariats existants pour faire progresser l'innovation dans le Nord canadien, améliorer l'accès aux carrières en STIM et stimuler les économies locales en faisant profiter directement les collectivités nordiques des avantages des technologies d'OT par satellite.

L'OT par satellite en action :
Soutenir la préservation des cultures autochtones

Les sites archéologiques autochtones dans l'Arctique là où il y a le pergélisol risquent d'être perturbés et de disparaitre à mesure que le climat se réchauffe et que le pergélisol fond. Les sites situés le long des côtes et des berges sont tout particulièrement vulnérables. Déterminer la stabilité du terrain au moyen de l'OT par satellite aide à préserver en priorité les sites menacés connus seulement des ainés autochtones. Si des données altimétriques ouvertes à haute résolution sur l'Arctique sont rendues disponibles, il est possible d'effectuer une analyse détaillée appelée « interférométrie ». Ce processus permet de repérer les endroits où le sol s'affaisse en raison de la fonte du pergélisol, de la reptation du sol ou de l'érosion, et de présenter les résultats sur des cartes faciles à consulter sur les « sols instables » où figurent les changements au centimètre près. Le recensement et la préservation des sites archéologiques sont importants pour conserver le patrimoine culturel autochtone et fournissent des preuves de l'occupation des terres à l'appui des revendications territoriales et des négociations des traités.

Équipe d'archéologues découvrant un cercle de tentes construit par les Thulés, les ancêtres des peuples inuits modernes. (Source : Brendan Griebel/ Pitquhirnikkut Ilihautiniq.)

Version imprimable (PDF, 2,36 mo)

Date de modification :