Sélection de la langue

Recherche

Haut de page

Nouvelles - Télescope spatial James Webb

Qui seront parmi les premiers astronomes à scruter l'Univers avec le télescope spatial James Webb?

La nébuleuse de l'Araignée

Source : NASA/JPL-Caltech/2MASS.

Le lancement du télescope est prévu pour cet automne et les préparatifs vont bon train, notamment l'attribution de temps d'observation pour que la communauté astronomique mondiale puisse faire des découvertes remarquables.

Au terme d'un processus de sélection rigoureux, 286 demandes de temps d'observation (en anglais seulement) ont été retenues dans la catégorie des programmes d'observation généraux pour la première année d'exploitation du télescope. Dans les projets sélectionnés, il y a 10 chercheurs principaux et 72 contributions de cochercheurs basés au Canada. Ils seront ainsi parmi les premiers astronomes du monde à étudier des cibles célestes avec le plus puissant télescope spatial jamais construit. Leurs travaux permettront entre autres choses de découvrir d'autres mondes (exoplanètes), d'en savoir plus sur le cycle de vie des étoiles ainsi que de dresser un portrait de l'aube de l'Univers et de l'évolution des galaxies.

Chercheurs principaux au Canada

  • Loïc Albert, Université de Montréal
  • Lisa Dang, Université McGill
  • Maria Drout, Université de Toronto
  • Olivia Lim, Université de Montréal
  • John Mackereth, Institut canadien d'astrophysique théorique
  • Cemile Marsan, Université York
  • Stefan Pelletier, Université de Montréal
  • Erik Rosolowsky, Université de l'Alberta
  • James Sikora, Université Bishop's
  • Matthew Taylor, Institut Herzberg d'astrophysique

Plus de 1000 propositions provenant de 44 pays ont été soumises aux responsables de mission du télescope James Webb en vue d'obtenir une part des 6000 heures d'observation offertes au cours de la première année d'exploitation de l'observatoire spatial. Le processus de sélection a été effectué par le comité d'attribution du temps d'observation, qui comprend près de 200 experts de la communauté astronomique mondiale, dont une dizaine d'astronomes canadiens. Le comité a remis ses recommandations au directeur du Space Telescope Science Institute. Un processus de sélection semblable sera mené chaque année tout au long de l'exploitation du télescope Webb.

Fruit d'une collaboration internationale entre la NASA, l'Agence spatiale européenne et l'Agence spatiale canadienne, le télescope James Webb est le télescope spatial le plus complexe et le plus puissant jamais construit. Le Canada a fourni au télescope deux éléments déterminants : le détecteur de guidage de précision (FGS) et l'imageur dans le proche infrarouge et spectrographe sans fente (NIRISS). En échange de cette contribution, les chercheurs canadiens auront accès à 5 % du temps d'observation offert à la communauté internationale.

Poursuivez l'exploration

Date de modification :