Sélection de la langue

Recherche

Haut de page

Comètes et astéroïdes

C'est à partir d'un nuage de gaz et de poussière, il y a environ 4,5 milliards d'années, que se sont formés le Soleil et les planètes. Mais seule une partie de ces matières s'est retrouvée dans les planètes. En fait, ce qui n'a pas été utilisé se trouve encore dans tout le Système solaire. Certains de ces corps célestes sont assez gros pour qu'on les considère comme des planètes naines. Les petits objets, souvent de forme irrégulière, sont appelés comètes et astéroïdes.

La comète 67P/Churyumov-Gerasimenko, photographiée en par la sonde spatiale Rosetta. (Source : ESA/Rosetta/NAVCAM.)

Quelle différence y a-t-il entre une comète et un astéroïde?

Les comètes et les astéroïdes sont de taille semblable, mais leur composition est très différente. Ils sont situés aussi dans des parties très distinctes du Système solaire.

Les comètes sont un peu comme des boules de neige cosmiques sales : elles sont faites de glace, de gaz gelés, de roches et de poussière. Elles peuvent faire de quelques centaines de mètres à plusieurs dizaines de kilomètres de diamètre. Les comètes se trouvent le plus souvent aux confins du Système solaire, où elles restent gelées. Comme elles sont très loin du Soleil, elles sont difficiles à observer. Toutefois, en raison de leur orbite irrégulière, elles se rapprochent parfois du Soleil. De la glace et des gaz gelés se vaporisent et forment une queue derrière elles. Cette queue les rend bien plus faciles à détecter depuis la Terre.

Les astéroïdes, parfois appelés planètes mineures, contiennent en grande partie les mêmes éléments que les planètes telluriques du Système solaire, comme du carbone et des métaux. Leur taille varie : un grand nombre font moins de 10 mètres de large, mais le plus grand jamais détecté, Vesta, fait 530 kilomètres de large. La plupart gravitent dans la ceinture principale entre les orbites de Mars et de Jupiter. Cette ceinture contient des millions d'astéroïdes, mais leur masse totale serait beaucoup moindre que celle de la Lune.

Comme on vient de l'expliquer, les comètes et les astéroïdes sont bien différents. Toutefois, les scientifiques découvrent dans le Système solaire de plus en plus d'objets qui présentent des caractéristiques des deux. Par exemple, les comètes Manx (en anglais seulement) suivent une orbite de comète, mais n'ont pas de queue et sont composées de matières rocheuses, comme les astéroïdes.

Des astéroïdes et des comètes percutent toutes les planètes du Système solaire, y compris la Terre. Les gros impacts sont toutefois assez rares. Quand il y en a un, cela peut non seulement transformer le paysage de la planète, mais aussi provoquer des extinctions massives. (Source : Agence spatiale canadienne.)

Témoins du passé cosmique

Les comètes et les astéroïdes peuvent fournir des indices sur la naissance du Système solaire. Vu qu'ils n'ont jamais accumulé assez de matières pour grossir jusqu'à devenir des planètes, ils n'ont pas vraiment changé depuis leur formation.

Les scientifiques étudient la composition des comètes et des astéroïdes pour en savoir plus sur les molécules qui existaient il y a des milliards d'années. Certains croient même que les éléments de base de la vie sur Terre proviennent des comètes et des astéroïdes.

Plusieurs sondes spatiales ont été lancées pour scruter ces mondes de près, comme la mission OSIRIS-REx de la NASA, qui doit rapporter sur Terre un échantillon de l'astéroïde Bennu en . Les données de l'instrument canadien OLA ont servi à créer une carte 3D à haute résolution de la surface de Bennu, ce qui a permis aux scientifiques de sélectionner le site d'échantillonnage. Le Canada recevra une partie de l'échantillon, que les scientifiques canadiens pourront alors étudier.

Malgré leur nom, les étoiles filantes ne sont pas des étoiles. La lumière vive des étoiles filantes (appelées aussi météores) est produite par des matières de taille diverse. Ce peut être de minuscules grains de poussière jusqu'à des astéroïdes gros comme une balle de baseball. En entrant dans l'atmosphère terrestre, ces matières se consument et brillent avec éclat.

Des pluies de météores se produisent au même moment chaque année. C'est là qu'on peut le mieux voir des étoiles filantes – parfois des centaines! La raison est simple : l'orbite de la Terre croise régulièrement celle de certaines comètes ou de certains astéroïdes, qui laissent derrière eux des nuages de poussière concentrés. Par exemple, en août, la Terre passe à travers les débris de la comète Swift-Tuttle. On peut voir alors des dizaines d'étoiles filantes par heure dans le ciel nocturne : ce sont les Perséides.

Poursuivez l'exploration

Date de modification :