Sélection de la langue

Recherche

Haut de page

Jupiter

Caractéristiques de Jupiter

Type Géante gazeuse
Taille (diamètre) 139 822 km, soit environ 11 fois la taille de la Terre
Masse 1,9 × 1027 kg, soit 318 masses terrestres
Longueur de l'année (période orbitale) 11,8 ans
Nombre de lunes 79
Distance moyenne du Soleil 778,6 millions de kilomètres
Température Entre -161 et -108 °C

Cliché de Jupiter obtenu par la sonde Juno en , qui montre la Grande Tache rouge et de nombreuses tempêtes. (Source : NASA.)

Formation

Jupiter est la cinquième planète à partir du Soleil et aussi la plus grosse du Système solaire. Comme toutes les autres planètes, Jupiter s'est probablement formée dans un grand nuage de gaz, de poussière et de glace. Celui-ci s'est aplati en un disque en rotation. Le Soleil est né en son centre et les planètes ont été créées il y a environ 4,5 milliards d'années à partir de particules qui se sont agglomérées le long d'anneaux dans le disque.

Les scientifiques pensent qu'au début du Système solaire, plusieurs planètes telluriques plus grosses que la Terre ont existé près du Soleil.

Des forces physiques ont rapproché Jupiter du Soleil, ce qui a mené à la destruction de ces autres planètes. Les planètes telluriques actuelles (Mercure, Vénus, la Terre et Mars) se sont alors formées. Jupiter a ensuite été repoussée vers sa position actuelle.

Cette géante gazeuse possède au moins 79 lunes, attirées par sa forte attraction gravitationnelle. On a attribué un nom à 53 d'entre elles, tandis que les 26 autres n'ont pas encore été nommées.

Rotation et révolution

Jupiter a le jour le plus court de toutes les planètes du Système solaire. Elle fait un tour complet sur elle-même en moins de 10 heures. À cause de sa rotation très rapide, la planète est particulièrement aplatie aux pôles et plus bombée à son équateur.

Si les jours sont courts sur Jupiter, les années, elles, sont longues : la planète fait le tour du Soleil en un peu moins de douze années terrestres.

Atmosphère et surface

Jupiter, comme Saturne, est principalement composée de gaz plutôt que de solides. Il est donc difficile de savoir où se termine son atmosphère et où commence sa surface. La surface de Jupiter est définie comme ceci : la couche où la pression atmosphérique est égale à celle sur Terre au niveau de la mer.

L'atmosphère de Jupiter, très épaisse, se compose surtout d'hydrogène moléculaire, d'hélium et de méthane. On peut facilement voir, même avec un télescope d'amateur, des couches nuageuses et des tempêtes tourbillonnantes dans l'atmosphère de Jupiter. Les astronomes observent depuis des siècles une gigantesque tempête : la Grande Tache rouge. Elle est plusieurs fois plus grosse que la Terre, mais sa taille serait en train de diminuer.

Les scientifiques croient que Jupiter pourrait posséder un petit noyau rocheux de la taille de la Terre. Ils n'ont toujours pas réussi à le prouver.

Image composite des quatre plus grosses lunes de Jupiter, du haut en bas : Io, Europe, Ganymède et Callisto. (Source : NASA.)

Satellites galiléens

Le célèbre astronome italien Galilée a étudié Jupiter en détail dans les années . C'est lui qui a découvert les quatre plus grandes lunes de Jupiter : Io, Europe, Ganymède et Callisto.

Ces lunes sont uniques et d'un grand intérêt pour les scientifiques.

En voyant que ces lunes étaient en orbite autour de Jupiter, Galilée a fourni des preuves contre la croyance selon laquelle tous les corps du Système solaire tournaient autour de la Terre. Nous savons maintenant que cette croyance était fausse. Fait intéressant : si les satellites galiléens étaient en orbite autour du Soleil, ils seraient assez gros pour être classés parmi les planètes naines.

Exploration de Jupiter

Le premier engin spatial à orbiter la plus grosse planète du Système solaire est la sonde Galileo de la NASA en . Elle a recueilli des données sur Jupiter pendant plus de sept ans. Les astronomes ont donc pu étudier certains des satellites de la planète et mieux comprendre son atmosphère. En , Galileo a même observé l'écrasement d'une comète dans l'atmosphère de Jupiter.

La sonde spatiale Juno de la NASA a été lancée vers Jupiter en . Elle s'est insérée en orbite polaire autour de la planète en . En survolant les pôles Nord et Sud de la planète, la sonde a transmis des images extraordinaires de Jupiter depuis un nouveau point d'observation. Les scientifiques ont pu en savoir plus sur la composition ainsi que sur les champs gravitationnels et magnétiques de cette immense planète.

L'Agence spatiale européenne et la NASA élaborent toutes deux actuellement des missions d'exploration des lunes de Jupiter prévues au cours de la prochaine décennie. Leur objectif est de savoir si elles ont des océans liquides ou si elles pourraient même abriter la vie.

Poursuivez l'exploration

Date de modification :