Sélection de la langue

Recherche

Haut de page

Destination : Bennu

La mission OSIRIS-REx s'est rendue jusqu'à l'astéroïde Bennu pour y prélever un échantillon qui sera rapporté sur Terre pour analyse. Il y a plus d'un demi-million d'astéroïdes connus : pourquoi les scientifiques ont-ils choisi Bennu en particulier?

Vu son emplacement, sa taille et son importance scientifique, Bennu était l'astéroïde idéal pour le voyage cosmique de la sonde spatiale OSIRIS-REx.

Pourquoi se rendre jusqu'à Bennu?

Dans cette vidéo, on explique pourquoi les caractéristiques de Bennu en ont fait l'astéroïde idéal pour la mission OSIRIS-REx. (Sources : Université de l'Arizona, Agence spatiale canadienne.)

Emplacement

Il est plus facile de se rendre jusqu'à Bennu puisqu'il est assez proche de la Terre. La plupart des astéroïdes du Système solaire se trouvent entre Mars et Jupiter, mais Bennu fait partie d'un plus petit groupe qu'on appelle « géocroiseurs ». Ces objets voyagent à moins de 50 millions de kilomètres de la trajectoire de notre planète.

Bennu fait le tour du Soleil en 436 jours. Il suit une orbite elliptique qui croise celle de la Terre tous les six ans. La mission de retour d'échantillon OSIRIS-REx a été planifiée pour profiter du meilleur emplacement de Bennu (le plus près possible de la Terre) et réduire ainsi les risques et les coûts.

OSIRIS-REx permet aux scientifiques d'en savoir plus sur le comportement de Bennu, et sur celui d'autres géocroiseurs, au fil de son orbite autour du Soleil.

Avant la mission OSIRIS-REx, les images radar de Bennu captées depuis la Terre (à gauche) étaient la meilleure source de données pour produire une modélisation scientifique de la forme de Bennu (à droite). (Source : Michael C. Nola/Observatoire d'Arecibo.)

L'astéroïde Bennu

Image composite de Bennu produite avec 12 images prises d'une distance de 24 kilomètres par l'imageur PolyCam de la sonde OSIRIS-REx. (Source : NASA/Centre spatial Goddard/Université de l'Arizona.)

Taille et composition

Les astéroïdes de petit diamètre tournent plus vite sur eux-mêmes que les gros astéroïdes. Pour les chercheurs, l'astéroïde idéal pour la mission OSIRIS-REx devait faire plus de 200 m, pour que la sonde spatiale puisse s'en approcher en toute sécurité pour prélever de la matière meuble à la surface.

Selon des études faites à partir de la Terre, Bennu est un type rare d'astéroïde riche en carbone. Il est assez foncé : il ne reflète que 4,5 % de la lumière qui l'atteint. Bennu absorbe donc la majeure partie de la lumière du Soleil, qui se transforme en énergie thermique. Lorsque cette énergie est irradiée, la trajectoire de l'astéroïde peut changer. Les scientifiques veulent en savoir plus sur l'effet de la composition, de la couleur et de la réflectivité d'un astéroïde sur son orbite.

En cartographiant précisément la surface de Bennu, le lidar canadien OLA a permis aux scientifiques de bien connaitre la taille et la forme de l'astéroïde.

Certaines caractéristiques physiques de Bennu

Taille Environ 500 m de diamètre
Jour bennuvien 4,3 heures
Année bennuvienne 436 jours terrestres
Vitesse moyenne Environ 101 400 km/h

Sur quatre sites d'échantillonnage possibles, c'est le site Nightingale (Rossignol) qui a été sélectionné. Ces images détaillées du site (avec blocs rocheux, cratères et autres caractéristiques géologiques) sont fondées sur une série de mesures prises par l'altimètre laser d'OSIRIS-REx, le lidar canadien de la sonde spatiale de la NASA. Image : Michael Daly, Centre for Research in Earth and Space Science, Université York. (Sources : NASA, Université de l'Arizona, Agence spatiale canadienne, Université York, MacDonald, Dettwiler and Associates Ltd.)

Les éléments constitutifs de la vie?

Bennu est particulièrement intéressant parce qu'il est demeuré presque inchangé depuis la formation du Système solaire il y a 4,6 milliards d'années. En étudiant ce témoin du passé, les scientifiques peuvent approfondir leurs connaissances sur cette très lointaine époque.

Certains chercheurs croient que les éléments constitutifs de la vie sur Terre pourraient provenir d'astéroïdes tombés sur notre planète.

Il se peut que la surface rocheuse de Bennu contienne des minéraux argileux, reconnus pour contenir de l'eau. Les instruments embarqués sur OSIRIS-REx pourraient même détecter la présence de composés organiques comme des sucres ou des acides aminés. Ces unités de base des protéines et de l'ADN sont essentielles à toute forme de vie sur Terre.

La découverte de composés organiques sur un astéroïde pourrait appuyer la thèse selon laquelle les éléments chimiques essentiels à l'apparition de la vie sur Terre viennent d'impacts météoritiques qui se sont produits il y a très longtemps.

Le nom de Bennu a été proposé en par Michael Puzio, un garçon de neuf ans de la Caroline du Nord, aux États-Unis. Cet élève de troisième année a gagné un concours international visant à donner un nom plus attrayant au géocroiseur, dont le nom était (NEO 101 955) RQ36.

Il a suggéré Bennu parce qu'il trouvait que le bras robotisé et les panneaux solaires d'OSIRIS-REx ressemblaient au cou et aux ailes de Bénou, divinité égyptienne souvent représentée sous la forme d'un héron.

Poursuivez l'exploration

Date de modification :