Sélection de la langue

Recherche

Haut de page

À propos du Canadarm3

Le Canadarm3 sera la contribution du Canada au projet de la station spatiale lunaire Gateway piloté par les États-Unis. Il rendra possible une présence humaine permanente pour l'exploration de la Lune. Ce système robotisé intelligent sera doté de logiciels de pointe pour pouvoir fonctionner en toute autonomie, sans intervention humaine.

Éléments

Ce système robotisé intelligent sera formé d'éléments distincts :

Animation numérique qui montre le fonctionnement du Canadarm3 à l'extérieur de la station Gateway, en orbite autour de la Lune. (Sources : Agence spatiale canadienne, NASA.)

Fonctions

Voici à quoi servira le système robotisé canadien.

La conception du Canadarm3 lui permettra de fonctionner en toute autonomie. Il pourra toutefois être commandé depuis le sol par des contrôleurs de vol spécialisés en robotique au Canada ou par des astronautes dans la station Gateway lors de sorties dans l'espace.

Le Canada, encore et toujours pionnier de la robotique spatiale

La réputation mondiale du Canada en robotique spatiale n'est plus à faire. L'excellence canadienne dans ce domaine repose sur nos succès dans des projets essentiels, comme le Canadarm de la navette spatiale ainsi que le Canadarm2 et Dextre à la Station spatiale internationale (SSI).

En fournissant le système robotisé intelligent Canadarm3 à la station spatiale lunaire Gateway, le Canada se voit accorder des possibilités d'expériences scientifiques, de démonstrations technologiques et d'activités commerciales ainsi que deux places à bord de vols à destination de la Lune. Un astronaute de l'Agence spatiale canadienne (ASC) fera partie de l'équipage d'Artemis II, la première mission lunaire habitée depuis .

Canadarm3, le système robotisé intelligent du Canada pour la station spatiale lunaire Gateway

Vue d'artiste du grand bras du Canadarm3 à la station spatiale lunaire Gateway. (Sources : ASC, NASA.)

Fonctionnement

Le petit bras du Canadarm3 sera équipé d'outils qui permettra de transférer le matériel essentiel à la réalisation des missions à l'intérieur et à l'extérieur de la station spatiale.

Grâce aux progrès dans le domaine de l'intelligence artificielle, le Canadarm3 pourra assurer sa maintenance et se réparer lui-même dans l'espace. Il changera les pièces nécessaires et en gardera toujours en état de réaliser des interventions précises.

Logo officiel du Canadarm3. (Source : ASC.)

Version animée du logo officiel du Canadarm3

Déplacements sur la station Gateway

Le Canadarm3 se déplacera d'un endroit à l'autre sur la station Gateway en fixant tour à tour ses extrémités (ses « mains ») à des bornes spéciales. Chaque borne assurera l'alimentation électrique, la transmission de données et une liaison vidéo.

Ces bornes permettront au grand et au petit bras de réaliser ensemble le travail à faire. Elles serviront aussi de support pour les outils inutilisés.

 Retombées sur Terre

Les robots canadiens à la SSI ont mené à la mise au point de plusieurs technologies qui améliorent notre qualité de vie.

  • Le neuroArm, le premier robot au monde qui permet de réaliser une intervention chirurgicale dans un appareil d'imagerie par résonance magnétique.
  • IGAR, une technologie de précision qui rend possible le diagnostic précoce et le traitement du cancer du sein.
  • Modus V, un microscope numérique robotisé destiné à transformer la chirurgie en milieu hospitalier.

Ces technologies dérivées montrent comment la robotique spatiale canadienne et l'expertise acquise dans ce domaine ont des avantages concrets pour la population mondiale.

Canadarm3, le système robotisé intelligent du Canada pour la station spatiale lunaire Gateway

Sources : ASC, NASA.

Développement du Canadarm3

En , l'Agence spatiale canadienne a accordé un contrat à la société ontarienne MDA (en anglais seulement), de Brampton, afin d'établir les exigences techniques pour la construction du Canadarm3. Pour stimuler l'innovation et l'excellence canadienne dans les technologies émergentes, des centaines d'entreprises canadiennes devraient collaborer au développement du Canadarm3 avec MDA et des organismes de recherche.

Le Canadarm et le Canadarm2 ont été construits par MDA.

Entrée en fonction prévue à la station Gateway

Selon les plans actuels, le Canadarm3 doit être acheminé à la station spatiale Gateway en . Cet échéancier pourrait toutefois changer en fonction du calendrier de réalisation du projet Gateway dans son ensemble.

Poursuivez l'exploration

Date de modification :