Biographie de Dafydd (Dave) Williams

Dave Williams

Renseignements personnels : Né le 16 mai 1954 à Saskatoon, en Saskatchewan, Dave Williams est marié et père de deux enfants. Il aime le pilotage, la plongée sous-marine, la randonnée pédestre, la voile, le kayak, le canoë, le ski alpin et le ski de fond.

Études : Il fréquente l'école secondaire à Beaconsfield, au Québec. En 1976, il obtient un baccalauréat en sciences, avec spécialisation en biologie de l'Université McGill à Montréal, au Québec. Il obtient également une maîtrise en sciences du Département de physiologie, un doctorat en médecine et une maîtrise en chirurgie de la Faculté de médecine de l'Université McGill en 1983.

En 1985, il termine sa résidence en médecine familiale à la Faculté de médecine de l'Université d'Ottawa. Il obtient une bourse d'études en médecine d'urgence du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada, après sa résidence en médecine d'urgence à l'Université de Toronto en 1988. Il est associé du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada et du Collège des médecins de famille du Canada.

Affiliations : Membre du Collège des médecins et chirurgiens de l'Ontario, de l'Association des médecins de l'Ontario, de l'Association canadienne des médecins d'urgence et de l'Association de médecine aéronautique et spatiale, il a également été membre de la Society for Neuroscience, de la New York Academy of Science et de la Société de physiologie de Montréal.

Distinctions honorifiques : Il reçoit le Commonwealth Certificate of Thanks (1973) et le Commonwealth Recognition Award (1975) pour sa contribution à la Société royale de sauvetage du Canada. Il décroche la bourse d'études A.S. Hill, Université McGill (1980), la bourse d'études Walter Hoare, Université McGill (1981) et le prix J.W. McConnell, Université McGill (1981-1983).

Boursier de faculté (1982) et boursier universitaire (1983) de la Faculté de médecine de l'Université McGill. Psychiatry Prize, Wood Gold Medal et palmarès du doyen - Département de physiologie de l'Université McGill - pour ses travaux de recherche aux cycles supérieurs (1983). Deuxième prix (1986, 1987, 1988) pour sa participation au programme des mémoires de recherche en médecine d'urgence de l'Université de Toronto. Spaceflight Medal de la NASA (1998); Melbourne W. Boynton Award de l'American Astronautical Society (1999); médaille de bronze de l'Institut de neurobiologie Ramon y Cajal du Conseil espagnol de recherches scientifiques (CSIS) pour sa contribution au domaine de la neuroscience lors de la mission STS-90 (1999); Rotary National Award for Space Achievement (2000); Outstanding Leadership Medal de la NASA(2002). Président d'honneur de l'International Life Saving Federation (2002); porte-parole de la Société de sauvetage du Canada et ambassadeur honoraire de la Fondation Sauve-Qui-Pense. NASA JSC Space and Life Sciences Directorate Special Professional Achievement Award (2003) pour la mise en oeuvre du Programme de défibrillateur externe automatique qui a permis de sauver de nombreuses vies au Centre spatial Johnson de la NASA; doctorat honorifique en droit, Université de la Saskatchewan (2004).

Expérience : Dave Williams poursuit des études supérieures en physiologie avancée des invertébrés aux Friday Harbour Laboratories de la Washington University à Seattle. Il s'intéresse par la suite à la neurophysiologie des vertébrés et, pour sa thèse de maîtrise, il entreprend des travaux de recherche de base sur le rôle que jouent les hormones corticostéroïdes dans la modification de la régulation des cycles de veille-sommeil. Dans le cadre de son travail aux Neurophysiological Laboratories de l'Allan Memorial Institute for Psychiatry, Dave Williams contribue aux études cliniques sur les effets des ondes lentes sur le système nerveux central.

Ses travaux de recherche clinique ont porté sur l'évaluation de la formation initiale en réanimation cardiorespiratoire (RCR) et la conservation des compétences acquises, la détermination du taux de survie des patients ayant subi un arrêt cardiaque en dehors du milieu hospitalier, l'identification précoce des victimes de traumatisme à risque élevé et l'efficacité de la vaccination antitétanique chez les personnes âgées.

En 1988, il devient urgentologue au service des urgences du Sunnybrook Health Science Centre et chargé de cours au Département de chirurgie de l'Université de Toronto. Il est membre du comité du ministère ontarien de la Santé chargé d'étudier l'utilisation des services ambulanciers aériens, d'abord à titre d'urgentologue universitaire, puis à titre de représentant des urgentologues communautaires. De plus, il donne des cours aux ambulanciers, aux travailleurs paramédicaux, au personnel infirmier, aux résidents et aux médecins praticiens en réanimation cardiaque et en traumatologie, à la Fondation des maladies du coeur du Canada et à l'American College of Surgeons.

De 1989 à 1990, Dave Williams travaille comme urgentologue avec les Emergency Associates de Kitchener-Waterloo et comme directeur médical de la Westmount Urgent Care Clinic. En 1990, il retourne au Sunnybrook Health Science Centre où il occupe le poste de directeur médical du Programme de soins cardiaques spécialisés (ACLS) et de coordonnateur de la formation aux cycles supérieurs en médecine d'urgence. Par la suite, Dave Williams devient directeur du service des urgences du Sunnybrook Health Science Centre et professeur adjoint en chirurgie à l'Université de Toronto. Il est actuellement professeur adjoint en chirurgie à l'Université de Toronto et à l'Université McGill.

En juin 1992, l'Agence spatiale canadienne retient parmi 5 530 candidatures, celle du Dr Williams et de trois autres personnes pour commencer la formation d'astronaute. Il termine sa formation de base et, en mai 1993, il est nommé gestionnaire du Groupe de missions et de médecine spatiale au Programme des astronautes canadiens. Dans le cadre de ses fonctions, il supervise la mise en oeuvre des activités de médecine spatiale opérationnelle pour CAPSULS, le projet de simulation de mission spatiale du Programme des astronautes canadiens. Pendant cette mission de sept jours, menée à R & D pour la défense Canada - Toronto (autrefois nommé IMED), Dave Williams est le chercheur principal d'une étude visant à évaluer la formation initiale et la capacité d'assimilation des techniques de réanimation des astronautes n'ayant pas de formation médicale. Il est également choisi comme membre d'équipage et comme médecin de vol.

En janvier 1995, le Dr Williams est choisi comme candidat astronaute spécialiste de mission de classe internationale de la NASA. Il se présente au Centre spatial Johnson (JSC) en mars 1995 pour commencer une année de formation et d'évaluation. En mai 1996, il termine avec succès sa formation et il est affecté à la Direction des charges utiles et de l'habitabilité du Bureau des astronautes de la NASA. À titre de représentant du Bureau, il participe au comité d'examen d'établissement et au comité d'étude du mérite scientifique du JSC. Il est également membre de l'équipe consultative indépendante du système de soin de santé de l'équipage de la Station spatiale internationale et du groupe d'experts sur les contraintes du rayonnement du JSC. Il contribue en outre au développement de l'installation de recherche sur les humains.

En avril 1998, Dave Williams participe à la mission STS-90 en tant que troisième spécialiste de mission à bord de la navette Columbia. Pendant cette mission de 16 jours, désignée Neurolab, les sept membres d'équipage sont à la fois sujets d'expérience et opérateurs de 26 expériences différentes en sciences de la vie. Ces expériences, vouées à l'avancement des recherches neuroscientifiques, ont surtout porté sur les effets de la microgravité sur le cerveau et le système nerveux. Le Dr Williams a également assumé les fonctions d'officier médical et d'ingénieur de vol durant la phase d'ascension. Il avait aussi reçu la formation requise pour effectuer des sorties extravéhiculaires non prévues. Pendant la mission, la navette Columbia a fait 256 fois le tour de la Terre, a parcouru plus de dix millions de kilomètres et a passé plus de 381 heures dans l'espace.

De juillet 1998 à septembre 2002, Dave Williams occupe le poste de directeur des sciences de la vie et de l'espace au Centre spatial Johnson, à Houston, au Texas. Il devient alors le premier non-Américain à occuper un poste de cadre supérieur au sein de la NASA. En 2001, il occupe en parallèle pendant six mois le premier poste d'administrateur associé adjoint responsable de la santé et de la sécurité des membres d'équipage au Bureau des vols spatiaux, au siège social de la NASA.

En plus de ces affectations, Dave Williams poursuit sa formation d'astronaute afin de peaufiner ses habiletés. En octobre 2001, il devient océanaute en participant à la mission NEEMO 1 réalisée par la NASA, en collaboration avec la NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration), et dans le cadre de laquelle se tient un exercice de formation effectué dans le laboratoire de recherche Aquarius, la seule installation sous-marine de recherche en son genre. Au cours de cet exercice de formation d'une durée de sept jours, Dave Williams devient le premier Canadien à avoir séjourné et travaillé autant dans l'espace que sous la mer.

En 2006, Dave Williams participe à la mission NEEMO 9 en tant que commandant de l'équipage. Cette mission de recherche sert à évaluer de nouvelles méthodes de prestation de soins médicaux à distance pouvant éventuellement être utilisées lors de vols spatiaux de longue durée.

La mission STS-118 (qui s'est déroulée du 8 au 21 août 2007) a constitué le 119e vol de la navette spatiale, la 22e mission à destination de la Station spatiale internationale et le 20e vol de la navette Endeavour. Au cours de cette mission, l'équipage d'Endeavour a réussi à ajouter à la station spatiale un autre segment de la poutrelle principale, un nouveau gyroscope et une plateforme extérieure de rangement pour les pièces de rechange. Un nouveau système permettant à la navette spatiale de puiser l'électricité à même le réseau de la station lorsqu'elle y est amarrée et de prolonger ses séjours dans l'espace a été activé avec succès. L'astronaute Williams a pris part à trois des quatre sorties extravéhiculaires, établissant un nouveau record canadien pour le plus grand nombre d'heures consacrées aux sorties dans l'espace en une seule mission. Il a passé 17 heures et 47 minutes dans le vide spatial. Endeavour a livré quelque 2 280 kilogrammes de matériel et de provisions à la station spatiale, et a ramené sur Terre près de 1 800 kilogrammes de matériel superflu. La mission STS-118 aura duré 12 jours, 17 heures, 55 minutes et 34 secondes, pour un total de 8,5 millions de kilomètres parcourus dans l'espace.

Dave Williams a pris sa retraite à titre d'astronaute le 1er mars 2008.

Suivez Dave sur Twitter (@AstroDaveMDAnglais seulement)!

Mars 2008