Biographie de David Saint-Jacques

David Saint-Jacques
  • Date de naissance : 6 janvier 1970
  • De : Saint-Lambert (Québec)
  • Expérience : Ingénieur, astrophysicien, médecin de famille
  • Études : Baccalauréat en génie physique, doctorat en astrophysique, doctorat en médecine
  • Certification de vol : Licence de pilote avec la qualification multimoteur et de vol aux instruments
  • Langues : Français et anglais, connaissance du russe, de l'espagnol et du japonais
  • Mission : Expedition 58/59

Médias sociaux

Facebook Twitter

Renseignements personnels : Né le 6 janvier 1970 à Québec, le Dr Saint-Jacques a grandi à Saint-Lambert, près de Montréal. Il est marié et père de deux enfants. Il pratique la randonnée, le vélo, le ski et s'adonne à la voile, un sport dont il est passionné. Il est titulaire d'une licence de pilote professionnel avec la qualification multimoteur et la qualification de vol aux instruments ainsi que d'une licence de plongée sous-marine autonome de niveau avancé. Il parle couramment le français et l'anglais et peut converser en russe, en espagnol et en japonais.

Études : Le Dr Saint-Jacques a obtenu un baccalauréat en génie physique de l'École polytechnique de Montréal (1993). Il a décroché un doctorat en astrophysique à l'Université de Cambridge, au Royaume-Uni (1998). Il a obtenu son diplôme en médecine à l'Université Laval, à Québec (2005), et a effectué sa résidence à l'Université McGill (2007) où il s'est spécialisé dans la pratique de la médecine de première ligne en région éloignée.

Organisations : Collège des médecins du Québec, Collège des médecins de famille du Canada, Ordre des ingénieurs du Québec, International Society for Optics and Photonics, membre à vie du Cambridge Philosophical Society, Aerospace Medical Association, Wilderness Medical Society.

Distinctions honorifiques : Médaille d'or de la Société géographique royale du Canada (2014), médaille d'honneur de l'Assemblée nationale du Québec (2013), bourse d'études du millénaire du Canada (2001-2005), bourse postdoctorale de la Japan Society for the Promotion of Science (1999-2001), bourse « 1967 » en science et ingénierie du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (1994-1998), supplément aux bourses d'études supérieures de l'Agence spatiale canadienne (1994-1998), Cambridge Commonwealth Trust Honorary Scholar (1994-1998), United Kingdom Overseas Research Student Award (1994-1998), Bourse du Canada (1989-1993).

Expérience : Avant de se joindre au Programme spatial canadien, le Dr Saint-Jacques était médecin et cochef du département de médecine au Centre de santé Inuulitsivik, à Puvirnituq, un village arctique donnant sur la baie d'Hudson. Il est professeur associé en médecine familiale à l'Université McGill, où il a également travaillé comme chargé d'enseignement clinique pour la faculté de médecine, supervisant alors les étudiants et résidents en stage au Nunavik. Au début de sa carrière comme ingénieur biomédical, Dr Saint-Jacques a travaillé à la conception d'équipement de radiologie destiné à l'angiographie à l'hôpital Lariboisière de Paris, en France. Durant ses études aux cycles supérieurs en astrophysique, il a développé des systèmes d'optique adaptative et d'interférométrie destinés au télescope optique à synthèse d'ouverture de Cambridge et au télescope William-Herschel aux îles Canaries. Ses recherches postdoctorales ont porté sur le développement de l'interféromètre infrarouge Mitaka au Japon et du système d'optique adaptative du télescope Subaru à Hawaï (1999-2001). Il a ensuite travaillé au sein du groupe d'astrophysique de l'Université de Montréal. Son expérience internationale comprend également des études en France et en Hongrie, ainsi que des stages de formation médicale au Liban et au Guatemala.

Expérience à la National Aeronautics and Space Administration (NASA) : Le Dr Saint-Jacques a été recruté en mai 2009 par l'Agence spatiale canadienne (ASC) et a déménagé à Houston pour être l'un des 14 membres de la 20e classe d'astronautes de la NASA. En 2011, il a terminé la formation de candidat astronaute, qui comprend les systèmes et les procédures de la Station spatiale internationale, les sorties spatiales en scaphandre, la robotique, le pilotage de chasseurs T38-N, la géologie de terrain, l'apprentissage du russe ainsi que des entrainements de survie en milieu sauvage (en été, en hiver et sur l'eau).

Depuis qu'il a été promu astronaute, il poursuit sa formation pour maintenir ses compétences. Il a aussi participé à diverses expéditions de géologie, de glaciologie, de spéléologie et dans d'autres domaines scientifiques, comme la mission sous-marine NEEMO 15 et la mission souterraine CAVES 2013.

Le Dr Saint-Jacques appuie aussi le programme spatial grâce à son travail à la NASA et à l'ASC. Par ailleurs, il communique régulièrement sa passion des sciences, de la technologie, de l'ingénierie et des mathématiques (STIM) à de jeunes Canadiens. À l'issue de son entrainement de base, il a tout d'abord été affecté au groupe de robotique du bureau des astronautes de la NASA. Il a ensuite été astronaute de soutien à l'équipage de la mission Expedition 35/36, capcom (pour « Capsule Communicator », soit l'opérateur radio au Centre de contrôle de mission) principal pour l'Expedition 38, capcom adjoint des missions de ravitaillement Cygnus-1 et Cygnus-2, et capcom principal des missions de ravitaillement Cygnus-3, Cygnus-4 et SpaceX-6. À l'heure actuelle, outre son rôle d'instructeur-capcom, il soutient les opérations de capture et d'arrimage des véhicules visiteurs au sein du groupe d'intégration de la Station spatiale internationale au bureau des astronautes de la NASA.

Images de David Saint-Jacques

Image 1

David Saint-Jacques prêt pour une formation de marche spatiale

Image 2

L'astronaute de l'ASC David Saint-Jacques

Image 3

David Saint-Jacques en expédition de glaciologie sur le glacier Kaskawulsh, Yukon

Image 4

David Saint-Jacques dans le simulateur de Soyouz

Voir toutes les images de David Saint-Jacques