Sélection de la langue

Recherche

Haut de page

MVIS : protéger les expériences scientifiques des vibrations

Science physique

MVIS (pour Microgravity Vibration Isolation Subsystem) est un système à lévitation magnétique installé à bord de la Station spatiale internationale (SSI). Cette technologie canadienne protège les expériences scientifiques contre les vibrations.

Contexte

L'espace est un endroit idéal pour tester différents phénomènes en absence de gravité. Toutefois, beaucoup de vibrations sont produites à bord de la Station spatiale. Par exemple, quand :

Ces vibrations sont assez fortes pour nuire à des expériences délicates, comme celles portant sur la physique des fluides, la croissance de cristaux et la mise au point d'alliages.

Une série de bobines électromagnétiques et d'aimants permet de faire léviter le contenant qui se trouve dans MVIS, ce qui protège les expériences des vibrations qui pourraient fausser les résultats.

Créée par l'Agence spatiale canadienne (ASC), cette technologie de la taille d'un four à micro-ondes se trouve dans le laboratoire sur la science des fluides (en anglais seulement) de la SSI depuis .

MVIS : un système d'isolation des vibrations en apesanteur. (Source : Agence spatiale canadienne.)

Objectifs

MVIS a été proposé pour :

Préparation de MVIS dans le laboratoire David-Florida de l'ASC en vue de son lancement à destination de la Station spatiale. (Source : ASC.)

Déroulement

MVIS utilise un champ magnétique pour maintenir un contenant en sustentation. C'est dans ce contenant en lévitation magnétique que certaines expériences scientifiques délicates sont effectuées.

Des capteurs et un ordinateur de bord surveillent et contrôlent la position du contenant pour qu'il demeure stable et respecte les paramètres acceptables de l'expérience.

Pour maintenir le contenant en « suspension dans le vide », MVIS fait appel à la lévitation magnétique. Sur Terre, ce principe physique est celui, par exemple, des trains à sustentation magnétique, qui flottent au-dessus de voies magnétiques et qui peuvent accélérer et ralentir bien plus vite que les trains conventionnels.

Chris Hadfield déballe Microflow

L'astronaute de l'ASC Robert Thirsk met en service MVIS dans le laboratoire sur la science des fluides de la Station spatiale. (Source : NASA.)

Dates

Le projet a été amorcé en par l'ASC qui voulait contribuer au laboratoire sur la science des fluides de l'Agence spatiale européenne. MVIS est installé en permanence à bord de la Station depuis .

Équipe de recherche

Partenaires

Poursuivez l'exploration

Date de modification :