Les attrapés cosmiques du Canadarm2

Le bras robotisé Canadarm2 est l'une des contributions du Canada à la Station spatiale internationale (SSI). Cette invention canadienne a aidé tout d'abord à construire le laboratoire orbital et, depuis, il sert à effectuer les tâches de maintenance de routine et aussi à « attraper » les vaisseaux-cargos.

Qu'est-ce qu'un attrapé cosmique?

Des vaisseaux spatiaux inhabités sont envoyés régulièrement vers la Station pour assurer le ravitaillement. Ils contiennent ce qu'on appelle des « charges utiles », comme :

Lorsque les vaisseaux-cargos sont rendus assez près de la Station, les astronautes à bord utilisent le Canadarm2 pour les saisir au vol et les amarrer. On appelle cette manœuvre délicate un « attrapé cosmique ».

Les vaisseaux-cargos

Des milliers de tonnes de fournitures sont envoyées à la Station spatiale avec des vaisseaux cargos. Le Canadarm2 attrape les trois véhicules spatiaux suivants :

Quant au vaisseau-cargo Progress (en anglais seulement), il ravitaille le module russe de la Station sans l'aide du Canadarm2.

Animation numérique du Canadarm2 qui attrape et amarre le vaisseau-cargo Dragon de SpaceX. (Source : Agence spatiale canadienne.)

Les étapes d'un attrapé cosmique

Pour saisir au vol un vaisseau-cargo, il faut manœuvrer le Canadarm2 avec une grande précision.

  1. Approche

    À l'aide de la technologie GPS et d'un système de navigation au laser, le véhicule avance lentement vers la SSI. Lorsqu'il se trouve à environ 500 mètres sous la Station, les membres de l'équipage commencent à surveiller sa trajectoire pour s'assurer que l'approche se fait en toute sécurité. Le vaisseau-cargo vient ensuite encore plus près en donnant de petites impulsions avec ses propulseurs.

  2. Formation

    Son système de guidage et de pilotage synchronise ensuite ses mouvements avec ceux de la Station. Les deux vaisseaux spatiaux volent alors en formation à environ 400 km d'altitude et à près de 28 000 km/h.

  3. Attrapé et amarrage

    Un astronaute à bord de la Station déploie le Canadarm2 et attrape le véhicule spatial. Les membres de l'équipage travaillent ensuite en collaboration avec l'équipe de contrôleurs au sol pour le fixer à l'un des ports d'amarrage de la Station.

  4. Déchargement

    Les astronautes ouvrent alors les portes du sas qui sépare la Station du vaisseau, puis déchargent le contenu. Ils peuvent aussi se servir de Dextre pour retirer du matériel plus encombrant de la soute de certains de ces véhicules spatiaux, en particulier du HTV. Les vaisseaux-cargos peuvent être amarrés à la Station pendant un mois.

  5. Rentrée

    Une fois la mission terminée, le véhicule spatial est largué dans l'espace.

Poursuivez l'exploration

Date de modification :