Sélection de la langue

Recherche

Haut de page

Les satellites scientifiques

Le Canada est réputé pour la qualité de ses instruments à bord de satellites scientifiques. Certains de ces satellites améliorent notre compréhension de l'origine, de la formation, de la structure et de l'évolution des corps célestes et de l'Univers. D'autres permettent d'étudier la physique et les effets de divers phénomènes, comme l'impact des éruptions solaires sur le champ magnétique de la Terre.

Quoi de neuf?

Toutes les actualités à propos des satellites scientifiques

Les différents types de satellites scientifiques

Satellites canadiens en activité

CASSIOPE

Caractéristiques : satellite canadien, en activité

Lancé le , le satellite CASSIOPE observe les phénomènes de la météo spatiale. Il a été intégré à la constellation Swarm de l'Agence spatiale européenne (ESA). La sonde ePOP embarquée observe l'ionosphère de la Terre. Le satellite et la sonde appartiennent à l'entreprise MDA. L'ESA finance maintenant les opérations, mais le satellite est exploité par l'Université de Calgary.

ePOP comprend huit instruments qui recueillent des données sur :

  • l'impact des tempêtes solaires;
  • leurs effets sur les communications radio, la navigation par satellite et d'autres technologies spatiales et terrestres.

Découvrir CASSIOPE

NEOSSat

Caractéristiques : satellite canadien, en activité

Lancé le , NEOSSat est le premier satellite visant la détection des astéroïdes et des satellites près de la Terre. C'est une collaboration de Recherche et développement pour la défense Canada et de l'Agence spatiale canadienne. Il balaie l'espace à la recherche :

  • de satellites;
  • de débris spatiaux;
  • de comètes et d'astéroïdes géocroiseurs.

Il collecte aussi des données sur des planètes en orbite autour d'étoiles lointaines.

Découvrir NEOSSat

Satellites canadiens en développement

QEYSSat

Caractéristiques : satellite canadien, en développement

La mission canadienne QEYSSat vise à démontrer la distribution quantique de clés dans l'espace. Cette technologie crée des codes de chiffrement virtuels impossibles à pirater.

Elle trouvera des applications dans :

  • les transactions bancaires en ligne;
  • les téléphones intelligents;
  • les ordinateurs;
  • l'infonuagique.

Découvrir QEYSSat

Satellites internationaux auxquels contribue le Canada

OSIRIS-REx

Caractéristiques : éléments canadiens, en activité

Lancée le , la mission OSIRIS-REx de la NASA est la première mission de retour d'échantillon à laquelle participe le Canada. Le lidar canadien a servi à balayer la surface de l'astéroïde Bennu pour créer des cartes 3D pour sélectionner le site d'échantillonnage.

Les objectifs de la mission sont de :

  • cartographier l'astéroïde;
  • documenter le site d'échantillonnage;
  • déterminer les caractéristiques de l'orbite de l'astéroïde;
  • comparer les observations avec celles réalisées à partir de télescopes;
  • recueillir et analyser un échantillon de Bennu.

Découvrir OSIRIS-REx

Proba-2

Caractéristiques : éléments canadiens, en activité

Le microsatellite Proba-2 de l'Agence spatiale européenne a été lancé le . Le satellite sert à :

  • observer le Soleil;
  • étudier les phénomènes météorologiques spatiaux.

Découvrir Proba-2

Swarm

Caractéristiques : éléments et instrument canadiens, en activité

Lancée le , la mission Swarm de l'Agence spatiale européenne est une constellation de satellites d'observation de la Terre. À son lancement, elle comptait trois satellites identiques, mais depuis , le satellite CASSIOPE en fait maintenant partie. La mission Swarm mesure les champs magnétiques générés par divers éléments de la Terre :

  • le noyau;
  • le manteau;
  • la croûte;
  • les océans;
  • l'ionosphère;
  • la magnétosphère.

Découvrir Swarm

THEMIS/ARTEMIS

Caractéristiques : éléments canadiens, en activité

Lancée le , THEMIS est une constellation de cinq satellites de la NASA qui vise à mieux comprendre ce qui est à l'origine des aurores. En , deux des satellites ont été pris pour créer la mission ARTEMIS et déplacés ailleurs dans l'espace pour l'étude des mêmes phénomènes près de la Lune. Des spécialistes comparent les données satellitaires avec celles recueillies par des stations au sol installées dans le cercle polaire.

Pour l'étude des aurores, les satellites sont dotés :

  • de capteurs électriques;
  • de capteurs magnétiques;
  • de capteurs de particules.

Découvrir THEMIS/ARTEMIS

Satellites et instruments canadiens inactifs

Alouette I et II

Caractéristiques : satellites canadiens, inactifs

Les satellites scientifiques de surveillance de l'ionosphère depuis l'espace ont été lancés en et en . Le Canada est ainsi devenu le premier pays, après l'URSS et les États-Unis, à concevoir, fabriquer et mettre en orbite un satellite artificiel.

Ces engins spatiaux ont été très fiables grâce à de toutes nouvelles technologies :

  • le transistor;
  • la pile solaire.

Découvrir Alouette I et II

Herschel

Caractéristiques : satellites canadiens, inactifs

Cet observatoire spatial de l'Agence spatiale européenne a été lancé le . Il a effectué plus de 35 000 observations et permis l'étude de l'Univers pendant plus de 25 000 heures. Il comprenait trois instruments :

  • un spectromètre hétérodyne pour l'observation dans l'infrarouge lointain (HIFI);
  • un récepteur d'imagerie spectrale et photométrique (SPIRE);
  • un photodétecteur et spectromètre à grand champ (PACS).

Découvrir Herschel

ISIS I et II

Caractéristiques : satellites canadiens, inactifs

Lancés en et , les satellites canadiens ISIS ont servi à l'étude de l'ionosphère et des aurores boréales. Les satellites comptaient :

  • un ensemble d'expériences de mesures directes;
  • un enregistreur pour le stockage des données.

Découvrir ISIS I et II

Poursuivez l'exploration

Date de modification :