La Station spatiale internationale

ISS

Les dimensions de l'ISS

(Source : Agence spatiale canadienne)

Le  – La NASA compare l'ISS à un terrain de football, mais au Canada nous parlons hockey!

Pour en savoir davantage

Avec les états-Unis, la Russie, l'Europe et le Japon, le Canada est partenaire de la Station spatiale internationale (ISS), un laboratoire de recherche orbital. Depuis le lancement de son premier module en 1998, la station fait le tour de la Terre 16 fois par jour à environ 370 km d'altitude à une vitesse de 28 000 km/h. Elle parcourt quotidiennement une distance correspondant à un aller-retour entre la Terre et la Lune. L'ISS a la taille d'un terrain de football canadien et une surface habitable équivalente à celle d'une maison de cinq chambres.

La contribution canadienne à l'ISS, soit le Système d'entretien mobile (MSS), est un ensemble complexe d'éléments robotiques qui a servi à l'assemblage de la station, un module à la fois. Développé pour l'Agence spatiale canadienne par MDA de Brampton, en Ontario, le MSS est composé de trois éléments robotiques :

  • le Canadarm2, un bras robotique de 17 mètres de longueur,
  • Dextre est le « robot bricoleur » chargé des travaux d'entretien de routine,
  • la Base mobile est à la fois une plateforme et un poste d'entreposage.

L'investissement du Canada dans l'ISS donne accès à la station aux scientifiques canadiens pour y mener des recherches au profit des Canadiens.

Savez-vous comment la Station spatiale internationale a été construite ?

Depuis le 20 novembre 1998, date du lancement de Zarya, le premier module de la Station spatiale internationale (ISS), cinq agences spatiales ont travaillé conjointement et quotidiennement à la construction et à l'utilisation du laboratoire orbital – l'une des initiatives scientifiques et techniques les plus complexes jamais entreprises. Cette vidéo met en vedette la contribution du Canada à l'ISS et son importance pour les Canadiens et Canadiennes.