Sélection de la langue

Recherche

Haut de page

Les floes dans le temps

Région désignée des Inuvialuit, Territoires du Nord-Ouest

Source : Inuvialuit Regional Corporation, Hotspur Studio, Institut arctique de l'Amérique du Nord et Polar View. Contient des données modifiées de Copernicus Sentinel-2 traitées par l'ESA.

Depuis l'espace, l'Arctique joue de séduction avec ses formes sensuelles et ses tournoiements. C'est comme si « le gel y remplit son bureau secret », tel que l'aurait dit le poète anglais Samuel Taylor Coleridge. On y voit quelque chose de si familier, et pourtant si étranger, comme si c'était un autre corps céleste – des vues de l'espace d'une beauté insolite qui changent notre perspective inconsciente.

Cette image captée par Sentinel-2 le couvre une partie du delta du fleuve Mackenzie où convergent les eaux brunes et riches en sédiments du bras Est et l'océan Arctique encore couvert de glace. Le secteur fait partie de la région désignée des Inuvialuit. Tuktoyaktuk et le site canadien des pingos se trouvent en bas à droite. Les Inuvialuits (c'est-à-dire le « vrai peuple ») ont migré vers la région de la mer de Béring il y a environ 800 ans. Aujourd'hui, un grand nombre d'Inuvialuit vivent dans les collectivités d'Aklavik, d'Inuvik, de Paulatuk, de Sachs Harbour, de Tuktoyaktuk et d'Ulukhaktok.

La géomorphologie de la région se caractérise par l'interaction des rivières, des océans, du pergélisol et des floes. Les polygones de toundra, les glissements régressifs dus au dégel du sol, les pingos et les lacs peu profonds sont des exemples du relief, toujours en mouvement. Toutefois, le rythme des transformations s'accélère en raison du changement climatique : moins de glaces de mer, dégel du pergélisol et, par conséquent, érosion côtière accrue.

Voir la carte

Poursuivez l'exploration

Date de modification :