État du secteur spatial canadien

Message du président

Sylvain Laporte, Président de l'Agence spatiale canadienne

Sylvain Laporte,
Président de l'Agence spatiale canadienne

À titre de président de l'Agence spatiale canadienne (ASC), je suis fier de vous présenter l'État du secteur spatial canadien – Rapport  : Faits et chiffres de . Ce rapport, que nous publions depuis , est la principale référence du secteur spatial canadien. Il contribue à notre compréhension de ce secteur en fournissant des données complètes faisant autorité ainsi qu'une analyse des tendances à long terme de l'activité économique générée dans le secteur.

Le rapport État du secteur spatial canadien – Rapport  : Faits et chiffres de est basé sur des renseignements recueillis auprès de 174 organismes actifs dans le secteur spatial au Canada, y compris des petites entreprises, des multinationales du secteur spatial, des organismes sans but lucratif, des centres de recherche et des universités.

En , le secteur spatial a généré des revenus de 5,7 G$ et contribué pour 2,5 G$ au produit intérieur brut (PIB) du Canada. Les dépenses de recherche et de développement (R-D) ont atteint 356 M$, tandis que les revenus de la commercialisation provenant des projets financés par le gouvernement ont totalisé 283 M$. Les organismes du secteur spatial ont fait état de 170 inventions et de 53 demandes de brevet.

L'effectif du secteur spatial canadien s'est maintenu à quelque 10 000 emplois, pendant que les activités dans ce secteur ont aidé à maintenir près de 11 000 emplois supplémentaires dans l'économie canadienne en général. Cette année, l'Agence spatiale canadienne a modifié sa définition de personnes hautement qualifiées et a ajouté un indicateur pour mesurer le nombre d'employés occupant des postes en science, en technologie, en génie ou en mathématiques afin de mieux se conformer aux définitions de Statistique Canada et de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

J'espère que cette publication vous sera utile. J'aimerais exprimer ma gratitude à tous ceux qui ont contribué au sondage de . Cette publication ne serait pas possible sans la généreuse collaboration des représentants du secteur spatial et du milieu universitaire canadiens.

Date de modification :