Foire aux questions : RADARSAT-1

Introduction

Lancé en novembre 1995, RADARSAT-1 a doté le Canada et le monde entier d'un système de satellite radar capable de livrer rapidement de grandes quantités de données. Équipé d'un puissant radar à synthèse d'ouverture (SAR), il pouvait acquérir des images de la Terre de jour comme de nuit, sans égard aux conditions météorologiques, au couvert nuageux ou à la présence de fumée et de brouillard.

RADARSAT-1 a été un projet dirigé par le Canada auquel ont participé le gouvernement fédéral et les provinces canadiennes, les États-Unis et le secteur privé. Il a fourni des renseignements utiles aux utilisateurs commerciaux et aux scientifiques œuvrant notamment dans les domaines de la gestion des catastrophes, de l'interférométrie, de l'agriculture, de la cartographie, de l'hydrologie, de la foresterie, de l'océanographie, de l'étude des glaces et de la surveillance côtière.

1. Comment RADARSAT nous a-t-il aidé en cas d'urgence?

Les données de RADARSAT-1 se sont révélées d'une grande utilité en différentes situations d'urgence. Par exemple, en janvier 1997, le pétrolier russe Hakhodka s'échouait près du Japon, causant ainsi la pire marée noire de l'histoire de ce pays. Les images de RADARSAT, livrées aux autorités japonaises quelques heures seulement après le naufrage, ont permis de localiser avec précision la nappe de pétrole et d'en évaluer l'étendue.

Au printemps 1997, les Manitobains ont été confrontés à l'une des pires inondations de leur histoire. Les images fournies aux autorités locales et militaires ont rapidement permis de cerner l'ampleur et la progression des eaux et ont facilité les opérations de gestion de l'inondation.

2. Pourquoi RADARSAT-1 a-t-il recueilli des données sur le Nord canadien?

Les données recueillies par RADARSAT-1 ont aidé le Service canadien des glaces (SCG) à dresser des cartes quotidiennes des conditions des glaces. Ces cartes étaient indispensables à la Garde côtière canadienne, aux pêcheurs commerciaux, aux entreprises de transport maritime et aux équipes d'exploration pétrolière en mer. Par exemple, en août 1996, la Garde côtière canadienne a eu recours aux images de RADARSAT-1 pour secourir le bateau de croisière américain Hanseatic, bloqué dans les glaces de l'océan Arctique avec 200 passagers à bord.

3. Que cherchait RADARSAT-1 à la surface de la Terre?

RADARSAT-1 nous a fourni des données sur l'humidité des sols, les forêts, les dommages causés par les inondations, la topographie et l'état des cultures. Prenons la culture du riz par exemple. Le riz, nourriture de base des deux tiers des habitants de la planète, est principalement cultivé dans des régions pluvieuses où les nuages gênent souvent l'observation par des satellites optiques. RADARSAT-1 a pu recueillir des données qui permettent qui ont permis de gérer plus efficacement les récoltes de riz, indépendamment des conditions météorologiques.

4. RADARSAT-1 a-t-il détecté des entités souterraines?

La sensibilité de RADARSAT-1 aux particularités topographiques et au relief en a fait un outil sans égal pour les études géologiques. Bon nombre de nos ressources essentielles, comme le gaz naturel, les minéraux, l'eau et le pétrole, se trouvent dans le sous-sol de notre planète, sous des entités types que le satellite pouvait détecter.

5. Que cherchait RADARSAT-1 à la surface des océans?

Les données de RADARSAT-1 nous ont permis d'observer différents phénomènes comme les vagues de surface pour nous aider à mieux comprendre les océans et leur influence sur notre climat. Ces données ont été utilisées par les services de météorologie, l'industrie de la pêche et les océanographes. Elles ont servi aussi à détecter les icebergs à Terre-Neuve et au Labrador.

6. Comment RADARSAT-1 a-t-il pu nous aider à mieux connaître notre planète?

Plus de 500 ans après la découverte de l'Amérique par Christophe Colomb, certaines régions du monde, comme l'Antarctique, demeurent encore peu connues. RADARSAT-1 nous a permis de poursuivre l'exploration de notre planète et de respecter notre engagement à la surveiller et à la protéger par le biais du développement durable.

7. Comment puis-je obtenir des données RADARSAT-1?

Tout dépend de l'usage que vous ferez des données.

Utilisateurs des gouvernements fédéral et provinciaux (Canada)

Utilisateurs internationaux et commerciaux

8. Combien coûtent ces données?

Les données sont gérées par MDA Geospatial Services qui peut vous renseigner sur leur prix.

9. Avez-vous des données RADARSAT-1 concernant un endroit particulier?

RADARSAT-1 a fourni des images de toutes les parties du monde. Afin de déterminer la date et l'heure d'acquisition, le mode faisceau ou toute autre information connexe, contactez le Service d'acquisition de données satellitaires correspondant à votre secteur de l'industrie (voir MDA Geospatial Services). Précisez les coordonnées (longitude/latitude) de l'endroit recherché ainsi que vos différentes spécifications comme la saison, la période, l'angle d'incidence, etc. Le Service d'acquisition de données satellitaires procédera à une recherche dans ses archives et vous fournira les options de modes faisceaux disponibles parmi lesquelles vous pourrez faire une sélection.

Doté d'un puissant instrument radar, à la fois polyvalent et fiable, RADARSAT-1 a pu observer des endroits que ni l'homme ni la technologie n'ont pu explorer auparavant