Le voyage du Soyouz, du décollage à l'atterrissage

Depuis , des astronautes sanglés à bord de la capsule Soyouz décollent de la Terre, sous une formidable poussée exercée par la combustion de centaines de tonnes d'oxygène liquide et de carburant à base de kérosène.

Actuellement, le Soyouz est le seul véhicule pouvant transporter des humains entre la Terre et la Station spatiale internationale (SSI). Voici les grandes étapes du voyage aller-retour des astronautes à bord du vaisseau spatial.

Préparation au lancement

Examens

La préparation au lancement débute quelques semaines avant la date prévue du décollage. Les astronautes doivent d'abord passer une série d'examens, y compris des examens de qualification complets. Par la suite, ils participent à une conférence de presse au centre de formation des cosmonautes Youri-Gagarine, à Moscou.

Cérémonies russes

En Russie, le programme spatial comprend un important volet culturel. Des rituels et des traditions du pays, qui ont lieu à Moscou et à Baïkonour, sont intégrés aux activités et respectés par tous les astronautes, qu'ils soient Russes ou non. En voici quelques exemples.

Départ pour le cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan

Environ deux semaines avant le lancement, les astronautes se rendent à Baïkonour où ils sont mis en quarantaine. Pendant leur séjour, ils poursuivent leur préparation et doivent notamment soumettre leur combinaison Sokol à des essais de pressurisation.

L'astronaute canadien Bob Thirsk

Au cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan, l'astronaute canadien Robert Thirsk et ses coéquipiers de la mission Expedition 20/21 au moment d'une vérification des systèmes du véhicule spatial Soyouz TMA-15 en vue du lancement du . (Source : NASA.)

Lancement

Acheminement de la fusée Soyouz vers le pas de tir

La fusée Soyouz est transportée du hangar jusqu'à la rampe de lancement environ 48 heures avant le lancement.

La tradition interdit aux astronautes de l'équipage de voir leur fusée pendant ce trajet. Les membres de l'équipage de relève, les dignitaires et la famille des astronautes assistent cependant à cette étape importante.

Réunion de la Commission d'État

L'équipage principal et celui de relève prennent part à une réunion où les membres de la Commission d'État approuvent le lancement du vaisseau Soyouz pour la réalisation de la mission.

Réunion de la Commission d'État pour la mission Expedition 55/56

L'équipage principal et celui de relève de la mission Expedition 55/56 prennent part à la réunion de la Commission d'État au cours de laquelle le lancement du Soyouz est approuvé. (Source : NASA.)

Conférence de presse

La veille du lancement, les astronautes de l'équipage principal et de celui de relève participent à une conférence de presse au cours de laquelle ils répondent aux questions des médias et discutent avec les dignitaires du milieu spatial.

Conférence de presse de l'équipage de la mission Expedition 34/35

L'astronaute canadien Chris Hadfield et ses coéquipiers de la mission Expedition 34/35 participent à la conférence de presse de l'équipage qui a lieu la veille du lancement. (Source : NASA.)

Le jour du lancement

Le jour du lancement, les astronautes :

Une fois à bord du Soyouz, ils effectuent les dernières tâches et vérifications avant le lancement :

Moins de 10 minutes après le décollage, propulsés à une vitesse de 25 000 km/h, les astronautes se retrouvent en apesanteur!

En route vers la SSI

La durée du voyage jusqu'à la SSI varie. Jusqu'en , les astronautes passaient toujours environ deux jours dans la capsule Soyouz avant de s'amarrer à la Station.

Depuis, certains rendez-vous ont lieu seulement 6 heures suivant le décollage, après que le Soyouz a fait quatre fois le tour de la Terre! Pendant ce temps, les astronautes s'acclimatent à l'environnement d'apesanteur et surveillent les systèmes du vaisseau spatial.

L'amarrage à la Station

L'équipe au sol envoie des commandes à l'ordinateur de bord du Soyouz afin que le véhicule spatial soit sur la bonne trajectoire pour son rendez-vous avec la Station. Lorsque tout se passe normalement, le vaisseau Soyouz s'amarre automatiquement.

Cependant, si le radar fait défaut, les astronautes doivent se servir du dispositif de visée optique pour s'amarrer manuellement. C'est à ce moment que les innombrables heures passées dans le simulateur trouvent leur pleine justification!

Une fois l'amarrage réalisé, la pression de l'air à bord du Soyouz est équilibrée avec celle de la Station spatiale. Le sas est alors ouvert et les nouveaux arrivants peuvent rejoindre leurs collègues.

Retour sur Terre

La capsule Soyouz peut ramener son équipage sur Terre trois heures et demie seulement après s'être désamarrée de la Station spatiale.

Les dernières étapes de la descente sont très exigeantes sur le plan physique. Tout au long de la rentrée dans l'atmosphère, les astronautes sont soumis à une forte accélération qui exerce une énorme pression sur leur corps. Ils peuvent alors être pris de nausées ou avoir des troubles de vision.

Un atterrissage… en douceur? Pas vraiment!

Selon les témoignages des astronautes, l'impact au sol de la capsule Soyouz se comparerait à un accident d'automobile! Bien que le Soyouz malmène parfois l'équipage, c'est l'engin spatial russe utilisé depuis le plus longtemps, signe de sa grande fiabilité.

La trajectoire de rentrée est surveillée depuis le sol pour que des secours puissent être envoyés sur les lieux par hélicoptère pour aider les astronautes à sortir de la capsule.

Les 16 étapes d'un vol du Soyouz

Image des 16 étapes d'un vol du Soyouz. Description suit ci-dessous.
Étape Phase Altitude Manœuvres
1 Lancement km Décollage
2 46 km Largage des micropropulseurs d'éjection (temps : 115 secondes)
3 49 km Séparation du premier étage du lanceur (temps : 118 secondes)
4 84 km Largage de la coiffe (temps : 165 secondes)
5 167 km Séparation du deuxième étage du lanceur (temps : 288 secondes)
6 202 km Désactivation du propulseur d'appoint du troisième étage (apesanteur) (temps : 526 secondes)
7 Amarrage à la Station 400 km Vol autonome jusqu'à l'amarrage à la SSI (jusqu'à 1,9 jour)
8 400 km Vol amarré à la Station spatiale (jusqu'à 180 jours)
9 Retour sur Terre   Désamarrage
Vol autonome (jusqu'à 1,3 jour)
10   Séparation des modules
11   Largage du couvercle du compartiment du parachute principal
12   Ouverture du parachute-frein
13   Largage du parachute-frein
Ouverture du parachute principal
14 5,5 km Largage du bouclier thermique frontal
Largage du hublot extérieur
Équilibrage des pressions
15   Repositionnement du parachute principal
16   Activation des rétrofusées d'atterrissage
Atterrissage

Poursuivez l'exploration

Date de modification :