Sélection de la langue

Recherche

Haut de page

L'étude La santé dans l'espace : les vols spatiaux au service de la santé sur Terre

Sciences de la santé

Dans l'étude La santé dans l'espace, des chercheurs procéderont à l'analyse des données du biomoniteur à l'aide d'une plateforme d'intelligence artificielle pour déterminer l'effet des vols spatiaux sur le système cardiovasculaire des astronautes.

Contexte

Les vols spatiaux sont éprouvants pour le corps. La faible gravité, l'exposition aux rayonnements, le stress accru sont des facteurs des maladies cardiovasculaires pour les astronautes. Les chercheurs essaient de mieux comprendre les effets des vols spatiaux sur le corps humain afin de trouver des moyens de maintenir les astronautes en aussi bonne santé que possible.

Le biomoniteur canadien comprend un maillot intelligent qui collecte de grandes quantités de données sur les astronautes, notamment leur rythme cardiaque, leur rythme respiratoire et leur taux d'oxygène dans le sang. Une fois recueillies, ces données complexes doivent être analysées en détail.

Les chercheurs qui dirigent l'étude La santé dans l'espace utiliseront Artemis, une plateforme d'intelligence artificielle (IA) qui permettra de fournir des renseignements instructifs sur la santé des astronautes à partir des données recueillies avec le biomoniteur lors des missions spatiales. Les algorithmes d'IA de la plateforme servent à trouver des tendances et à faire ressortir les risques dans de grands ensembles de données médicales, comme ceux que produit le biomoniteur. Les analyses poussées d'Artemis peuvent fournir des informations cruciales au personnel soignant.

David Saint-Jacques met pour la première fois dans l'espace le biomoniteur

En , l'astronaute de l'Agence spatiale canadienne David Saint-Jacques met pour la première fois dans l'espace le biomoniteur, une nouvelle technologie canadienne. Ce système novateur comportant un maillot intelligent sert à mesurer et à enregistrer les signes vitaux des astronautes. (Source : Agence spatiale canadienne/NASA.)

Objectifs

En utilisant la plateforme Artemis pour traiter les données recueillies par les astronautes avec le biomoniteur, les chercheurs pourront :

 Retombées sur Terre

En se servant des données du biomoniteur sur la santé des astronautes, l'équipe de recherche et les inventeurs d'Artemis ne visent pas uniquement à améliorer la santé des astronautes, mais aussi à tester et à affiner dans l'espace cette plateforme pour qu'elle puisse servir à améliorer notre santé sur Terre.

Artemis a d'abord été utilisé dans des unités de soins intensifs néonatals pour surveiller les signes vitaux de prématurés. On s'en est aussi servi pour surveiller l'état de santé de pompiers, d'agents d'équipe tactique et de personnel militaire qui sauvent des vies dans des régions au climat rigoureux.

Déroulement

Dix astronautes participeront à cette étude.

  1. Avant, pendant et après leur mission spatiale, les astronautes utiliseront le biomoniteur pour mesurer leur rythme cardiaque, leur rythme respiratoire et leur taux d'oxygène dans le sang pendant 48 heures consécutives.
  2. Les chercheurs se serviront d'informations sur l'exercice et l'activité physiques ainsi qu'un questionnaire sur le bien-être pour évaluer comment le système cardiovasculaire des astronautes réagit aux vols spatiaux et à d'autres formes de stress.
  3. La plateforme Artemis sera utilisée sur Terre pour stocker, analyser et afficher les données sur les astronautes collectées avec le biomoniteur.

L'équipe de recherche et les inventeurs d'Artemis travaillent avec l'entreprise CommStar Space Communications pour accélérer le téléchargement de données depuis la Station spatiale internationale. Ils visent une nouvelle méthode de transmission en direct de grandes quantités de données à l'aide d'un nouveau réseau optique faisant appel à des satellites dans l'espace lointain, comme le CommStar-1 proposé.

Dates

Selon l'équipe chargée de l'étude La santé dans l'espace, la collecte des données devrait commencer en .

Équipe de recherche

Chercheuse principale

Poursuivez l'exploration

Date de modification :