Sélection de la langue

Recherche

Haut de page

Microflow : technologie de laboratoire miniaturisée envoyée dans l'espace

Science de la santé

Microflow est un outil technologique canadien portable servant à l'analyse d'échantillons biologiques, comme certains types de cellules sanguines ou d'hormones. L'appareil a été le premier outil du genre à être mis à l'épreuve à bord de la Station spatiale internationale (SSI).

Contexte

Même si les astronautes suivent une formation approfondie avant d'aller à la Station spatiale, il leur est tout de même difficile de faire des analyses sanguines dans l'espace.

Microflow utilisait la fibre optique pour examiner de près les cellules et les molécules dans de petits échantillons de fluides corporels. Les données collectées à bord de la Station avec cet appareil pouvaient aider les scientifiques et les médecins au sol à répondre aux besoins des astronautes pendant leur mission spatiale.

Des détecteurs sont situés au point où les cellules et les molécules de l'échantillon croisent le faisceau du laser de Microflow. En quelques minutes, ces détecteurs peuvent en analyser les propriétés physiques et chimiques.

Technologie spatiale canadienne : Microflow

Chris Hadfield présente Microflow, une technologie canadienne qui permettait d'analyser des échantillons de sang n'importe où, en quelques minutes. (Sources : Agence spatiale canadienne, NASA.)

Objectifs

Comme Microflow était pour ainsi dire un instrument d'analyse complet miniaturisé, il :

 Retombées sur Terre

La technologie derrière Microflow pourrait servir à faire passer rapidement des tests et des analyses en temps réel partout au pays, même là où l'accès à l'équipement médical est restreint, comme dans des collectivités éloignées ou des régions touchées par des catastrophes naturelles.

Ce type d'instrument d'analyse compact et facile d'utilisation pourrait :

  • réduire les coûts des soins de santé et permettre à un plus grand nombre de Canadiens d'avoir accès à des soins hospitaliers;
  • réduire les déplacements des patients en leur permettant de subir des examens médicaux dans leur localité;
  • offrir aux entreprises de transformation des aliments la possibilité de faire elles-mêmes sur place des inspections et des tests de contrôle de la qualité.

Déroulement

  1. Un échantillon de sang était prélevé.
  2. Pour analyser les cellules et les molécules, Microflow les alignait dans des tubes de fibre optique.
  3. Un laser servait à l'analyse des cellules, une à une, et à la collecte de données.
  4. Microflow transférait les données sur une clé USB pour analyse ultérieure.

La plupart des outils sur Terre de la même nature que Microflow ne sont utilisés qu'en laboratoire. Ils peuvent peser des centaines de kilogrammes et prendre autant de place que trois imprimantes laser!

Microflow ne pèse que 10 kg et est à peu près de la taille d'un micro-ondes. Sa petite taille et sa faible masse en font donc un instrument idéal pour l'espace :

  • il en coûte beaucoup moins cher pour lancer des objets légers dans l'espace;
  • il est plus facile de ranger des petits objets à bord d'engins spatiaux comme la SSI.
Chris Hadfield déballe Microflow

L'astronaute canadien Chris Hadfield a utilisé Microflow pour la première fois à bord de la SSI le . (Sources : NASA, Agence spatiale canadienne.)

Dates

Cette technologie a été testée lors de la mission Expedition 34, où Chris Hadfield a séjourné cinq mois à bord de la SSI.

Équipe de recherche

Chercheurs principaux

Poursuivez l'exploration

Date de modification :