L'agriculture au temps des satellites

L'alimentation est essentielle à notre survie. Pas étonnant que l'agriculture joue un rôle si important dans notre société et sur le plan économique. Plus de 2,2 millions de Canadiens travaillent sur les quelque 676 000 km² de terres agricoles de notre pays, ce qui correspond à une superficie plus grande que l'Alberta!

Les données satellite constituent une ressource unique pour aider les agriculteurs à observer un si vaste territoire. Elles seules permettent de reconstituer d'immenses pans de paysages en rehaussant ce qui est invisible à l'œil nu, comme le taux d'humidité des sols, avec une précision hors du commun. Il est aussi possible, grâce à ces données, de suivre l'évolution du territoire de façon ininterrompue.

Quels satellites observent nos terres agricoles?

Comment l'espace aide-t-il les agriculteurs?

Cultiver les sols à leur plein potentiel

De la cabine de son tracteur, une agricultrice emploie des outils numériques pour cultiver ses terres à Three Hills (Alberta). (Source : Agence spatiale canadienne.)

Les pratiques agricoles sont en constante évolution. Les nombreuses innovations dans ce domaine ouvrent la voie à des méthodes et à des technologies qui maximisent le rendement des terres tout en étant :

Les données des satellites sont utiles aux agriculteurs pour :

Aider les agriculteurs à accroitre le rendement de leurs cultures

Source : Tony Balkwill.

Tony Balkwill est agriculteur et conseiller agricole dans le sud de l'Ontario. Il utilise des données de RADARSAT pour gérer ses cultures et aider ses clients à gérer les leurs. La productivité des agriculteurs est ainsi accrue puisqu'ils peuvent évaluer la condition de leurs champs sans avoir à les inspecter sur le terrain, ce qui prend beaucoup de temps. En surveillant le taux d'humidité des premiers centimètres du sol, les satellites RADARSAT aident les agriculteurs comme Tony à évaluer les propriétés de la terre et des cultures. Ils peuvent ainsi maximiser le rendement de leurs cultures, tout en utilisant moins d'énergie et de produits potentiellement polluants. Article complet sur Tony Balkwill.

Satellites RADARSAT

Que font-ils?

Quelles que soient les conditions météo, le radar des satellites RADARSAT détecte avec précision les caractéristiques des cultures s'étendant sur des milliers de mètres carrés.

À quoi servent-ils?

Les images radar de RADARSAT-2 sont très utiles pour surveiller le niveau d'humidité dans les premiers centimètres du sol ainsi que la santé des sols et des récoltes, et éviter le gaspillage d'engrais, de pesticides ou d'eau.

Les données de haute précision collectées par les satellites de la mission de la Constellation RADARSAT permettent aux agriculteurs de maximiser le rendement de leurs cultures tout en réduisant leur consommation d'énergie et l'utilisation de matières potentiellement polluantes.

SMAP

Que fait-il?

De l'espace, le satellite de la mission SMAP prend des mesures précises de l'état des sols jusqu'à une profondeur de 5 cm.

À quoi sert-il?

Il cartographie l'humidité et l'état de gel/dégel des sols, des données très utiles pour connaître les besoins en irrigation ou la meilleure période pour semer.

L'espace au service de l'agriculture - Infographie

Les données satellitaires favorisent le développement d'une agriculture durable et aident les agriculteurs à optimiser l'utilisation de l'eau, des pesticides et de l'engrais. Ils peuvent ainsi maximiser le rendement de leurs terres au profit de tous les Canadiens et Canadiennes. (Source : Agence spatiale canadienne.)

Version textuelle - de l'infographie : 7 façons de soutenir l'agriculture à l'aide des satellites

7 façons de soutenir l'agriculture à l'aide des satellites

  • Surveiller la croissance des plantes et estimer le rendement des cultures
  • Évaluer la santé des sols et des cultures
  • Faciliter la gestion durable des terres agricoles
  • Maximiser le rendement des cultures tout en réduisant la consommation d'énergie
  • Évaluer le taux d'humidité des sols et les besoins en irrigation
  • Éviter le gaspillage d'engrais, de pesticides ou d'eau
  • Mieux prévoir les précipitations et le risque de maladies des cultures

Tester la culture de demain à bord de la Station spatiale internationale

L'astronaute américain Kjell Lindgren procède à la toute première récolte de la laitue spatiale « Outredgeous », le tout premier légume à pousser et à avoir été consommé en orbite. (Source : NASA.)

Les satellites ne sont pas les seuls à faire avancer l'agriculture. À bord de la Station spatiale internationale, les astronautes explorent l'une des pistes de solution les plus porteuses : l'agriculture spatiale. Pouvez-vous imaginer ce que sera la vie humaine dans 100 ans? Les conditions dans lesquelles nous vivrons? Et comment se nourriront les astronautes pendant les longs voyages spatiaux? Autant de pistes de recherche dont les retombées pourraient aussi s'appliquer aux populations des régions éloignées.

Plusieurs projets alimentent la réflexion des chercheurs à cet égard. Par exemple :

Des élèves de 6e année de l'école élémentaire Byron Northview de London (Ontario) sèment des graines du projet TomatosphèreMC avec l'astronaute canadien Jeremy Hansen et Bonnie Schmidt, présidente-fondatrice de Parlons sciences. (Source : Agence spatiale canadienne.)

Nos satellites à votre service

Poursuivez l'exploration

Date de modification :