Sélection de la langue

Recherche

Haut de page

Englacement du nord de l'Ontario – Rivière Moose et baie James

Rivière Moose et baie James (Ontario)

Source : Cardinalus. Contient des données modifiées de la mission Sentinel-1 de Copernicus traitées par l'ESA.

Les milieux humides du Nord couvrent près du quart de la superficie de l'Ontario. Il s'agit d'une zone relativement plate composée de forêts éparses ainsi que de tourbières minérotrophes et ombrotrophes. Le pergélisol couvre de façon continue et discontinue une grande partie de cette zone mal drainée. Il y a aussi des rivages surélevés résultant de la lente élévation du sol depuis la dernière période glaciaire.

Les radars se distinguent par leur sensibilité aux variations les plus subtiles de la surface de la Terre. Cette image de la mission européenne Sentinel-1 montre les réseaux hydrographiques étendus et complexes de la rivière Moose, qui se jette dans la baie James.

L'hiver commence tôt dans cette partie du monde. L'image radar du révèle la formation de blocaille de glace dans la rivière grâce à des échos radar très clairs ainsi que la formation de glace de mer dans la baie James.

Voir la carte

Poursuivez l'exploration

Date de modification :