Sélection de la langue

Recherche


Haut de page

Sommaire de l'évaluation du Programme de contribution à l'Agence spatiale européenne par l'Agence spatiale canadienne

Renseignements supplémentaires

Sommaire :

Version PDF (1,14 mo) du Sommaire de l'évaluation du programme de contribution de l'Agence spatiale européenne par l'Agence spatiale canadienne

Description du programme

Le Programme de contribution à l'Agence spatiale européenne (PC-ESA) par l'Agence spatiale canadienne (ASC) est en vigueur depuis . Le Canada est le seul État coopérant non européen de l'ESA et ce programme facilite l'accès du secteur spatial canadien aux projets de l'ESA, de sorte à soutenir l'innovation et la compétitivité du secteur spatial canadien.

Principaux constats

Pertinence 

  • L'industrie spatiale canadienne dépend des exportations et le PC-ESA facilite l'accès à des opportunités uniques sur le marché européen.
  • Le programme permet au secteur spatial canadien de faire progresser les technologies, de développer des partenariats et d'obtenir des contrats subséquents.
  • La pertinence du PC-ESA est impactée par le fait qu'une portion croissante du financement est octroyée à des activités obligatoires de moindre intérêt, alors que moins de fonds sont disponibles pour les programmes facultatifs.

Efficience 

  • Le PC-ESA est géré de manière efficiente, avec des améliorations significatives. Cela inclut un responsable national pour le Canada à l'ESA et le déploiement d'un sondage en ligne pour obtenir l'avis de l'industrie.
  • L'efficience du programme est parfois entravée par la distance géographique entre le Canada et l'Europe, ainsi que par les défis rencontrés pour obtenir des informations contractuelles détaillées de l'ESA.
  • L'évaluation constate le besoin d'impliquer le secteur spatial plus tôt avant les réunions ministérielles et d'améliorer la visibilité du programme.

Efficacité 

  • Le Canada a constamment obtenu un retour géographique équitable pour son secteur spatial grâce à ses investissements dans l'ESA.
  • Un large éventail d'organisations au sein du secteur spatial canadien ont participé aux projets de l'ESA, totalisant environ 30% des organisations spatiales du Canada.
  • Une minorité relative de joueurs continue d'être les plus actifs participants, avec 80% des fonds allant à 8 entreprises.

Aperçu de l'évaluation 

  • L'évaluation couvre la période allant des exercices - à -.
  • Des entrevues ont été réalisées auprès d'informateurs clés du gouvernement du Canada, de l'ESA, ainsi que de l'industrie spatiale et du milieu universitaire du Canada.
  • Des données quantitatives financières et de rendement, ainsi qu'une revue documentaire approfondie, ont également été utilisées.

Valeur des contrats attribués à des organisations canadiennes, par domaine d'activités, de - à -

  • Observation de la Terre €21M
  • Télécommunications €15M
  • Exploration spatiale €11M
  • Activités obligatoires €7M
  • Autres programmes et activités €6M

Recommandations

  1. L'ASC devrait réviser les orientations stratégiques du PC-ESA.
  2. L'ASC, en collaboration avec l'ESA, devrait élargir ses activités visant à promouvoir et faire connaître les opportunités offertes dans le cadre du PC-ESA aux membres actuels et potentiels du secteur spatial canadien.
  3. L'ASC devrait impliquer le secteur spatial canadien plus tôt et plus activement dans la planification et la coordination des réunions du Conseil ministériel de l'ESA, par le biais de consultations et de discussions directes, afin de maximiser les opportunités de collaboration avec les partenaires européens.
Date de modification :