Sélection de la langue

Recherche

Haut de page

STRATOS, un programme qui réalise des rêves

« Une des raisons pour lesquelles les gens abandonnent, ce n'est pas la passion qui s'en va. C'est juste que, réaliser ses rêves, ça ne semble pas toujours possible. »

Magalie Durepos-Létourneau, 20 ans, stagiaire à l'Agence spatiale canadienne

Timmins, Ontario, début des années . Une petite fille du coin, la tête dans les étoiles, rêve d'espace.

À 8 ans, elle campe avec ses parents dans le Nord de l'Ontario. Ils observent la splendeur du ciel dégagé et les étoiles qui y brillent. Une graine de rêve germe dans l'esprit de Magalie.

Magalie Durepos-Letourneau enfant, au camping avec ses parents

Magalie Durepos-Letourneau enfant, au camping avec ses parents. (Source : Magalie Durepos-Letourneau.)

Sa passion pour les sciences prend racine et s'épanouit doucement, au fil du temps, bien nourrie par ses parents qui l'encouragent sur cette voie. Que ce soit les mathématiques ou les sciences, elle excelle à l'école. Sa fibre artistique vibre aussi au gré de ses ambitions. Elle crée une planche à rêves, sur laquelle elle rassemble des logos d'agences spatiales et ceux d'entreprises du domaine. L'Agence spatiale canadienne (ASC) occupe une place de choix dans l'ensemble.

Magalie Durepos-Letourneau étudie devant sa planche à rêve

Magalie Durepos-Letourneau étudie devant sa planche à rêve. (Source : Magalie Durepos-Letourneau.)

C'est bien normal : son enfance a été bercée par de majestueux ballons stratosphériques, lancés depuis la base de Timmins tout près de chez elle.

À 17 ans, Magalie peut presque toucher son rêve du bout des doigts. Elle s'associe à Science Timmins pour concocter sa propre expérience, qui est ensuite lancée sur un ballon météorologique.

Magalie Durepos-Letourneau est sur la base de Timmins pour lancer son ballon stratosphérique

Magalie Durepos-Letourneau est sur la base de Timmins pour lancer son ballon stratosphérique. (Source : Magalie Durepos-Letourneau.)

« J'ai tout de suite sauté sur l'opportunité […]. [C]'est une occasion rêvée d'appliquer des concepts de science directement liés à l'espace. Je ne serais pas où je suis aujourd'hui si ça n'avait pas été de cette chance-là. »

Avec le soutien des scientifiques de l'ASC, Magalie développe ses talents de soudure électronique et déchiffre le fonctionnement des logiciels d'analyse scientifique. Pour la première fois de sa vie, elle participe à toutes les étapes d'un projet scientifique. Une expérience marquante qui influencera grandement la suite de son parcours. « Ce qui m'a ouvert plusieurs portes lorsqu'il est venu le temps de s'inscrire à l'université ou à un programme coop ou encore de demander une bourse, c'est l'expérience de créer un projet du début à la fin. »

Aujourd'hui, Magalie en est à sa 3e année à l'Université McMaster en génie mécatronique (en anglais seulement).

Magalie Durepos-Letourneau est à l'université de McMaster en Ontario

Magalie Durepos-Letourneau est à l'université de McMaster en Ontario. (Source : Magalie Durepos-Letourneau.)

Cet été, elle retournera à la base de Timmins, où tout a commencé, pour la campagne Strato-Science du programme STRATOS. Cette fois-ci, elle y sera en tant que stagiaire de l'ASC et pourra à son tour communiquer sa passion et ses rêves avec les jeunes de sa communauté.

Le succès de Magalie continue de s'écrire dans les étoiles.

Comment Magalie est-elle allée au bout de ses rêves?

Poursuivez l'exploration

Date de modification :