Soutien offert à des universités canadiennes pour améliorer la production agricole

Le Canada, dont la production agricole est l'une des plus importantes au monde, joue un rôle majeur sur le marché mondial de l'agriculture. En , le secteur agricole et agroalimentaire canadien a généré des revenus de 108,1 milliards de dollars, ce qui représente 6,6 % du produit intérieur brut du Canada. Les satellites d'observation de la Terre contribuent à rendre l'industrie plus efficace et à adopter des pratiques agricoles durables. Ils servent à identifier les types de cultures, à évaluer leur état, à estimer leur rendement et à déterminer les caractéristiques du sol. Grâce à leurs données, les agriculteurs sont en mesure d'affiner leurs méthodes de travail. Les gouvernements utilisent ces données pour mieux comprendre la production agricole et formuler des politiques agricoles. Et les compagnies d'assurance s'en servent pour évaluer les demandes d'indemnisation en cas de cultures ravagées ou de mauvaises récoltes.

En , l'Agence spatiale canadienne, avec le ministère de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire du Canada, a publié un avis d'offre de participation en vue de combler les lacunes perçues ou les besoins futurs afférents aux applications de RADARSAT en agriculture. Les établissements postsecondaires canadiens ont été invités à soumettre des projets liés à l'inventaire des cultures, aux labours, à l'humidité du sol et au couvert terrestre et utilisant des données de RADARSAT-2 pour soutenir les agriculteurs dans la gestion efficace et durable des terres agricoles.

Au titre du Programme de recherche sur les applications scientifiques et opérationnelles (SOAR), les universités suivantes se partageront un total de 800 435 dollars pour mettre au point de nouvelles applications et des technologies novatrices faisant appel à des images du satellite canadien RADARSAT-2 :

Le Programme SOAR offre un soutien aux établissements postsecondaires pour la formation et le développement de personnes hautement qualifiées dans le domaine des applications utilisant des données de RADARSAT-2. Vingt-deux étudiants en recherche et techniciens seront formés par les scientifiques principaux et les professeurs agrégés.

Poursuivez l'exploration

Date de modification :