Consultation auprès de la population canadienne sur un cadre pour les activités d'exploration spatiale à venir

L'Agence spatiale canadienne (ASC) collabore étroitement avec des partenaires nationaux et étrangers pour écrire une nouvelle page de l'histoire de l'exploration spatiale : les missions habitées dans l'espace lointain, comme sur la Lune ou sur Mars.

Ces missions audacieuses et nouvelles activités d'exploration spatiale présentent de nouveaux défis. Le Canada et d'autres pays s'affairent à définir les « règles à suivre », un cadre commun qui orientera l'utilisation sûre et durable de l'espace, au-delà de l'orbite terrestre.

Le Canada continuera de jouer un rôle de premier plan dans l'espace en repoussant les limites de la science et de la technologie. Les activités d'exploration spatiale à venir nous aideront à mieux connaitre notre planète et l'Univers. Elles permettront aussi de faire progresser la recherche et de réaliser des découvertes qui mèneront à des percées scientifiques dont les populations sur la Terre profiteront.

Nous invitons toutes les Canadiennes et tous les Canadiens à présenter leur point de vue quant à l'avenir du Canada dans l'espace.

Accords Artemis

Dans le cadre de son programme Artemis visant à faire atterrir la première femme et le prochain homme sur la Lune, la NASA proposé les accords Artemis. L'ASC a travaillé en étroite collaboration avec la NASA et d'autres agences spatiales sur les accords Artemis (en anglais seulement). Ces accords sont un ensemble de principes destinés à orienter des activités d'exploration ainsi que les activités scientifiques et commerciales sûres et durables dans l'espace lointain, sur la Lune et sur d'autres corps célestes. Ils sont harmonisés avec les obligations découlant du Traité sur l'espace extra-atmosphérique.

En , le Canada a ratifié les accords Artemis, première étape importante visant à établir un cadre pour les activités d'exploration spatiale à venir, qui s'ajoutent à ses efforts actuels en matière d'exploration de la Lune. Les consultations auprès de la population canadienne aideront le gouvernement à consolider ce cadre et à façonner l'avenir de l'exploration spatiale internationale.

Les accords Artemis sont déterminants en ce qui concerne l'exploration spatiale sûre et durable, mais il reste encore beaucoup à faire pour en consolider le cadre, tant au pays qu'à l'échelle internationale.

Lisa Campbell, présidente de l'ASC

Le gouvernement du Canada continuera de collaborer avec ses partenaires internationaux et au sein du Comité des utilisations pacifiques de l'espace extra-atmosphérique des Nations Unies afin d'élaborer le cadre international. Le Canada reconnait que les nouvelles activités d'exploration, de science et de commerce dans l'espace présentent des possibilités formidables. Le gouvernement du Canada désire connaitre le point de vue des Canadiennes et des Canadiens, qui peuvent ainsi faire part de leurs idées, de leurs expériences et de leurs observations tout au long du processus de consultation.

Consultation auprès de la population canadienne

Le gouvernement du Canada souhaite recueillir le point de vue de l'industrie, du milieu universitaire, des groupes non gouvernementaux et du grand public pour élargir, peaufiner et consolider ce cadre afin de garantir une exploration spatiale sûre et durable pour les décennies à venir.

Le processus de consultation est ouvert à l'ensemble de la population canadienne. Toutes les Canadiens sont invités à faire part de leur point de vue. Nous invitons tout particulièrement les parties intéressées par l'exploration spatiale, le droit de l'espace, l'exploitation minière classique ou l'utilisation des ressources spatiales à faire part de leurs observations :

Les Canadiennes et les Canadiens ont jusqu'à 23 h 59 (heure du Pacifique) le pour présenter leur point de vue.

Comment participer

1. Pour en savoir plus

Veuillez consulter la page Web d'information générale pour plus de détails et de contexte.

2. Présentez des observations ou des questions

Faites parvenir vos observations ou vos questions à l'adresse électronique indiquée ci-dessous. Il est à noter que le gouvernement du Canada pourrait communiquer avec les participants pour leur demander de préciser leur point de vue. Si vous souhaitez parler à des représentants du gouvernement du Canada à tout moment pendant le processus de consultation, veuillez envoyer un courriel à l'adresse électronique ci-dessous.

3. Participez aux webinaires

En partenariat avec Affaires mondiales Canada et Ressources naturelles Canada, l'ASC organisera une série de webinaires dans les deux langues officielles. La date et l'heure de ces webinaires seront annoncés ultérieurement. Vous êtes encouragés à transmettre vos questions avant la tenue des webinaires à l'adresse ci-dessous.

4. Restez bien informé

Consultez régulièrement le site Web de l'Agence pour obtenir les renseignements les plus à jour sur la façon de participer. Il est aussi possible de s'inscrire à la liste de diffusion pour en être informé des toutes dernières nouvelles par courriel : il suffit de fournir votre adresse courriel à l'adresse ci-dessous.

asc.policyconsultationpolitique.csa@canada.ca

Poursuivez l'exploration

Date de modification :