Sélection de la langue

Recherche

Haut de page

Marie Gisèle Munyaneza – Ingénieure aux opérations pour les expériences scientifiques en orbite

Marie Gisèle Munyaneza – Ingénieure aux opérations pour les expériences scientifiques en orbite

En quoi votre emploi est-il unique?
Travailler directement avec les astronautes qui sont en mission à la Station spatiale internationale! Cela nous donne une position privilégiée pour voir l'importance des expériences scientifiques qu'effectuent les astronautes à la Station. Cela nous permet de comprendre l'environnement dans lequel ils évoluent quotidiennement.

En quoi consistent vos tâches lors d'une journée de travail?
J'assiste à plusieurs réunions de coordination portant sur la planification semestrielle et/ou hebdomadaire des activités liées aux expériences scientifiques et sur la mise en service de nouvelles technologies canadiennes à bord de la Station. Je m'occupe également de modifier les procédures pour les astronautes lorsqu'ils réalisent des expériences scientifiques et m'assure que les ressources requises sont disponibles au moment où ils en auront besoin. Les ressources partagées exigent énormément de coordination à l'interne et avec les partenaires étrangers.

De quelle réalisation professionnelle êtes-vous le plus fière?
Je trouve extraordinaire de pouvoir travailler avec des professionnels avec un très haut niveau de connaissances et de performance, et de pouvoir collaborer à des projets d'envergure internationale. J'admire le niveau d'engagement et la collaboration entre les différents pays à bord de la Station spatiale internationale. Chaque pays contribue à sa façon à l'avancement de la science, de la technologie et de la robotique pour le bien-être des humains. C'est un bel exemple de collaboration internationale fructueuse. Il y a également un projet sur lequel j'ai travaillé avant d'être à l'Agence spatiale canadienne qui me rend particulièrement fière. Il s'agit d'un projet en aéronautique d'une durée de cinq ans pour les commandes de vol électriques d'un avion régional, où j'ai été présente du début à la livraison.

Qu'est-ce qui vous a aidé le plus dans votre carrière?
D'avoir eu de beaux modèles dans le corps enseignant a été très inspirant. Je pense que c'est naturel, lorsqu'on voit quelqu'un de passionné par ce qu'il fait, qu'il croit au résultat et à l'impact qu'il peut avoir, que sa passion devienne communicative.

De voir des femmes en génie, où historiquement il y avait très peu de présence féminine, c'est également inspirant. En ayant des femmes et des hommes dans ce milieu, cela apporte des couleurs et des nuances différentes. Je crois que derrière la diversité, sous toutes ses formes, il y a une grande richesse. Chacun arrive avec son propre bagage d'expériences et de connaissances, et apporte sa pierre à l'édifice. À mesure que les pierres se placent les unes à côté des autres, cela crée une mosaïque riche et forte. Il y a beaucoup de personnes dans le monde qui m'ont inspirée, en particulier celles qui sont passionnées par leur métier, mais qui ne se sont pas arrêtées là. Elles ont repoussé leurs limites et réfléchi à la façon dont ce qui les intéresse peut avoir un impact concret dans leur entourage. Je pense par exemple à Marie Van Brittan Brown.

Quel conseil donneriez-vous à un enfant ou à un jeune adulte?
N'ayez pas peur de suivre vos passions! Ma propre vie en témoigne. À l'âge de 14 ans, je devais faire un projet scolaire sur un sujet qui m'inspirait et j'ai choisi de parler de la Station spatiale internationale. Je suis allée chercher mes informations dans les bibliothèques et les centres culturels, puis j'ai imprimé des photos, que j'ai découpées et collées dans mon cahier. La vie a voulu que 20 ans plus tard, je commence à travailler à l'Agence spatiale canadienne avec des astronautes dans la Station. Rêver grand et se laisser inspirer, c'est très bien, et il ne faut pas en avoir peur, car c'est la prémisse de toute belle réalisation.

Comment avez-vous concilié ou conciliez-vous le travail et la famille?
C'est une question qui est de plus en plus d'actualité. Avec les moyens technologiques maintenant disponibles, le télétravail occasionnel permet d'optimiser la vie de famille, et le travail. Par exemple, cela permet plus de flexibilité dans la planification des rendez-vous de routine inhérents à la vie de famille. Les responsabilités familiales n'ont pas disparu et font partie de l'équilibre personnel.

Poursuivez l'exploration

Date de modification :