Sélection de la langue

Recherche

Haut de page

La minute scientifique, avec Pre Sarah : 5 choses qui se passeraient si les satellites tombaient en panne

Description

Publié le 2 octobre 2020

43 vues

La minute scientifique, avec Pre Sarah : 5 choses qui se passeraient si les satellites tombaient en panne

2020-10-02 – On ne s’en rend pas toujours compte, mais les satellites jouent un rôle important dans notre vie, tous les jours. La Pre Sarah Gallagher, conseillère scientifique de l’Agence spatiale canadienne, parle de cinq choses qui se passeraient si les satellites tombaient en panne.

(Source : Agence spatiale canadienne.)

Transcription

Sarah Gallagher : Bonjour, je suis la professeure Sarah Gallagher. L’espace ET les chats sont très populaires dans les médias sociaux. Ensemble, ça devient carrément génial! Maintenant que j’ai votre attention, j’aimerais vous dire pourquoi l’espace est vraiment important et ce qui arriverait si les satellites cessaient de fonctionner. Voici cinq choses qui pourraient se produire.

Numéro un : vous pourriez perdre accès à Internet, aux réseaux cellulaires et même aux services bancaires. Quoi? En fait, c’est arrivé il y a quelques années. Le satellite de télécommunications canadien ANIK F2 a eu un pépin, et des milliers de résidants du Nord canadien ont été privés de ces services essentiels.

Numéro deux : des prévisions météorologiques moins fiables. Les satellites sont essentiels pour fournir des prévisions météo précises. Pas seulement pour savoir quoi porter pour aller au bureau, mais aussi pour connaitre l’état des routes, ou si on doit se préparer à une panne de courant. Et pour certains, c’est crucial. L’industrie aérienne et l’industrie du transport dépendent de ces prévisions pour éviter les tempêtes : c’est une question de sécurité.

Numéro trois : pas de GPS. Comment feriez-vous alors pour trouver le nouveau restaurant branché ou ne pas arriver en retard à votre première entrevue. Sans GPS, le contrôle de la circulation aérienne serait perturbé : il pourrait y avoir de sérieux retards et des annulations.

Numéro quatre : les interventions d’urgence prendraient plus de temps. Quand il y a une inondation ou un tremblement de terre, les équipes de secours se basent sur les données satellitaires pour rejoindre les sinistrés. Sans satellite, ce serait beaucoup plus long pour arriver sur place.

Numéro cinq : des retards dans l’approvisionne#ment des communautés nordiques. Les capitaines de navire ont besoin des données satellitaires sur les glaces de mer. Sans ça, ils risquent de rester coincés dans la banquise et d’endommager leur navire, ce qui les empêcherait de livrer des aliments et d’autres produits essentiels dans le Nord.

Télécharger

Pour connaître les propriétés et l'utilisation des vidéos veuillez vous référer à la section des avis.

Date de modification :