La minute scientifique, avec Pre Sarah : 5 façons dont les satellites aident au sujet des changements climatiques

Description

Publié le 9 octobre 2020

18 vues

La minute scientifique, avec Pre Sarah : 5 façons dont les satellites aident au sujet des changements climatiques

2020-10-09 – Les satellites sont d’une grande utilité pour surveiller le changement climatique et réduire ses impacts. La Pre Sarah Gallagher, conseillère scientifique de l’Agence spatiale canadienne, nous en explique 5.

(Source : Agence spatiale canadienne.)

Transcription

Sarah Gallagher : Bonjour, je suis la professeure Sarah Gallagher. Un raton laveur en combinaison spatiale? Eh... oui! Maintenant que j’ai votre attention, on va parler des changements climatiques.

Qu’est-ce que les ratons laveurs ont à voir avec les changements climatiques? Et bien, si les émissions de dioxyde de carbone continuent d’augmenter comme prévu d’ici 2050, les ratons laveurs s’établiront plus au nord, où il fait plus froid. Même s’ils sont mignons, ils font bien des dommages quand ils arrivent dans des écosystèmes où ils n’ont pas leur place.

Voici donc cinq choses que les satellites peuvent faire pour aider au sujet des changements climatiques.

Numéro un : ils aident les scientifiques à avoir un portrait global. Le Canada est très vaste : on a donc besoin de satellites pour surveiller le pays en entier, …pour scruter les terres, l’eau et l’atmosphère, et voir comment ils interagissent et évoluent au fil du temps et, les effets des changements climatiques.

Numéro deux : les satellites aident les scientifiques à étudier les nuages et leurs effets sur le climat et la météo. Saviez-vous que ces jolis nuages cotonneux pourraient avoir un plus grand impact sur les changements climatiques que les gaz à effet de serre?

Numéro trois : mesurer les concentrations de monoxyde de carbone. Les satellites nous aident à mesurer la quantité de monoxyde de carbone pour qu’on puisse vérifier si les mesures antipollution fonctionnent vraiment.

Numéro quatre : surveiller les signes d’érosion côtière. Le Canada possède le plus long littoral du monde. L’érosion côtière présente un risque pour les routes, les maisons et les écosystèmes marins près des côtes.

Numéro cinq : surveiller la couche d’ozone et les substances qui l’amincissent. Une couche plus mince laisse passer plus de rayons UV, ce qui augmente les risques de coup de soleil et de cancer de la peau.

Télécharger

Pour connaître les propriétés et l'utilisation des vidéos veuillez vous référer à la section des avis.