Contrats octroyés pour le développement de technologies spatiales habilitantes pour des missions spatiales futures

Au début de l'année 2020, à la suite d'une demande de propositions publiée en , cinq contrats ont été octroyés au titre du Programme de développement des technologies spatiales (PDTS) pour un total de 3,6 M$ pour le développement de technologies de pointe requises pour un large éventail de missions spatiales futures. L'objectif est de réduire les incertitudes technologiques et de soutenir l'approbation et la mise en œuvre de futures missions spatiales potentielles spécifiques présentant un intérêt pour le Canada. Les contrats sont présentés ci-dessous, avec le nom des organisations, la valeur des contrats et la description des propositions.

Organisation Valeur du contrat Proposition Objectif
MDA Corporation
Sainte-Anne-de-Bellevue (Québec)
670 814 $ Technologies destinées à la mission sur la masse de neige au sol

Le projet a pour but la conception d'un réseau d'antennes en bande Ku à double fréquence pour un radar à synthèse d'ouverture, et le module connexe de transmission et de réception. Ce système radar pourrait soutenir une future mission portant sur la masse de neige au sol, qui visera à fournir une mesure précise de l'équivalent en eau, un paramètre nécessaire pour apporter des améliorations aux prévisions météorologiques et à la modélisation hydrologique.

Les données sur la neige revêtent une importance capitale en raison du fait que cette ressource subit les effets défavorables du réchauffement des températures et de variations dans les régimes de précipitations, dans un contexte où elle est une source essentielle d'eau douce dans une grande part de l'hémisphère Nord.

Nanowave Technologies Inc.
Etobicoke (Ontario)
750 000 $ Technologies destinées à la mission sur la masse de neige au sol

Le projet a pour objectif de mettre au point un sous-élément d'un réseau d'antennes à double bande et d'un module de transmission et réception en bande Ku qui permettra de démontrer les technologies essentielles pour l'observation à haute résolution de l'équivalent en eau de neige.

La neige joue un rôle primordial dans les processus climatologiques, hydrologiques et écologiques de l'hémisphère Nord. Les scientifiques canadiens reconnaissent que le manque de données à haute résolution sur l'équivalent en eau de neige est à l'origine d'une importante lacune, ce qui restreint les capacités de surveillance, les services et les prédictions environnementaux. L'ensemble de mesures prises depuis l'espace dans le cadre de ce projet corrigera les lacunes en données d'observations pour les mers, la glace et les vents océaniques, créant ainsi un concept de mission à facettes multiples d'une grande pertinence pour les sciences portant sur la cryosphère et les océans.

ABB Inc.
Québec (Québec)
685 856 $ Technologie de miroir de pointage pour la mission d'imagerie atmosphérique des régions du Nord (AIM-North)

Le projet a pour objectif de mettre au point un sous-système de miroir de pointage respectant la forme, l'ajustement et la fonction nécessaires pour la mission AIM-North. Le but de cette mission est de mesurer la qualité de l'air et la concentration de gaz à effet de serre à de hautes latitudes à l'aide de divers instruments placés sur une orbite elliptique élevée.

Bien que de nombreux instruments d'observation de la Terre soient dotés d'un miroir de balayage, le mécanisme de la mission AIM-North nécessite une précision particulièrement élevée en raison de l'altitude élevée du satellite et de la taille de son miroir. Ce projet appuiera la conception d'instruments qui doivent pointer sur une grande distance angulaire dans les deux axes et stabiliser le suivi au-dessus d'une région sans nuages afin de maximiser les gains d'efficacité au niveau du fonctionnement.

Université McGill
Montréal (Québec)
749 950 $ Développement et prototypage technologiques pour un traitement hautement performant des signaux à haute densité depuis l'espace

Ce projet a pour objectif la mise au point d'une plateforme programmable à faible puissance de traitement des signaux dotée d'une matrice prédiffusée (c.-à-d. un circuit intégré conçu pour être configuré après sa mise en marche) afin d'améliorer les capacités de manipulation et de traitement des données des dispositifs électroniques fonctionnant dans des environnements spatiaux. Son application sera axée sur le système électronique de lecture à bolomètre (un instrument électrique sensible permettant de mesurer l'énergie rayonnante) de la mission LiteBIRD.

LiteBIRD est une mission de conception et de construction d'un observatoire spatial à ondes millimétriques qui permettra de cartographier la polarisation du fond diffus cosmologique. Le principal objectif scientifique est de détecter la signature des ondes gravitationnelles produites une fraction de seconde après le big bang. Cette détection serait l'une des découvertes scientifiques les plus importantes de notre époque. L'observatoire spatial offrira également de nouvelles capacités permettant de mesurer les propriétés des neutrinos (particules subatomiques très semblables à un électron, mais dont les interactions avec d'autres particules sont presque négligeables). Les cartes du ciel qui en découleront permettront de mieux comprendre la matière dans l'Univers.

ABB Inc.
Québec (Québec)
750 000 $ Développement d'une technologie à corps noir miniaturisée embarquée pour l'étalonnage d'un capteur servant à la détection des incendies

Ce projet a pour objectif de concevoir un sous-système compact d'étalonnage infrarouge radiométrique embarqué ayant la forme, l'ajustement et la fonction appropriés pour la future mission WildFireSat et pour la possibilité de vol du CubeSat de source ouverte offerte aux établissements d'enseignement. Ces travaux permettront d'utiliser une caméra infrarouge commerciale de série pour surveiller avec précision la température des feux de forêt depuis une distance de 500 km et plus en orbite. Bien que les instruments d'observation de la Terre fonctionnant dans le spectre infrarouge aient été dotés, par le passé, d'un certain type d'étalonneurs de température à bord, l'appareil destiné à et à une démonstration sur le CubeSat doit se caractériser par une masse et une consommation d'énergie particulièrement faibles tout en ayant une grande surface qui ne sera pas touchée par des rayons infrarouges indésirables.

Les feux de forêt sont l'un des principaux enjeux en matière de préservation de la forêt puisqu'ils détruisent plus de 2,4 millions d'hectares de forêt chaque année au Canada, rejettent 20 millions de tonnes de CO2 dans l'atmosphère et peuvent causer d'importants dommages aux propriétés, ce qui contribue à l'augmentation des frais d'assurance au Canada. La mission et la démonstration des caméras infrarouges à des fins éducatives ont pour objectif d'étudier les avantages de nouvelles données satellitaires pour aider les travaux sur le terrain en surveillant l'emplacement et l'intensité exacts des feux, quels que soient les profils de fumée.

Pour nous joindre

Pour toute question concernant l'initiative de financement PDTS, communiquez avec nous à l'adresse asc.pdts-stdp.csa@canada.ca.

Poursuivez l'exploration

Date de modification :