Sélection de la langue

Recherche

Haut de page

Caméra d'appoint de Dextre : pour l'inspection minutieuse de la Station spatiale internationale

Optique et robotique

La caméra d'appoint de Dextre, connue sous le nom de DOC, est un nouveau système de vision perfectionné portable qui pourra être fixé à Dextre, le robot à tout faire de la Station spatiale internationale (SSI). DOC servira à inspecter la Station spatiale afin de détecter les signes de dommages et à surveiller l'approche et le départ des véhicules spatiaux envoyés au laboratoire orbital.

Contexte

Les micrométéorites, ou les petits débris spatiaux, représentent un danger pour la Station spatiale. Parfois aussi petites qu'un grain de sable, elles peuvent néanmoins causer de sérieux dommages puisqu'elles filent à près de 36 000 km/h.

Depuis son lancement dans l'espace, la Station spatiale a été heurtée des centaines de fois par ce type de débris. Il arrive que ces bombardements de micrométéorites soient graves et que les astronautes doivent sortir dans l'espace pour voir si l'extérieur de la Station a été endommagé.

Comme Dextre est en mesure de se rendre dans les zones les plus difficiles d'accès de la Station spatiale, l'Agence spatiale canadienne (ASC) a décidé d'équiper son robot à tout faire d'une nouvelle caméra d'appoint – DOC – qui permettra aux astronautes et aux contrôleurs au sol d'examiner tous les recoins de la Station.

Un nouveau système de vision évolué pour Dextre

Vue d'artiste de Dextre (à droite), à l'extrémité du Canadarm2, tenant DOC, un système de vision sophistiqué de la taille d'un micro-ondes. (Sources : ASC, Neptec.)

Objectifs

Système de vision le plus sophistiqué dans l'espace, la caméra d'appoint de Dextre (DOC) :

 Retombées sur Terre

Les robots ont longtemps relevé de la science-fiction. Mais des voitures autonomes et des robots chirurgicaux utilisés pour effectuer des opérations vitales ont été inventés, et il a fallu les doter de systèmes de vision avancés pour qu'ils puissent « voir ».

Un lidar semblable à celui de DOC sera utilisé par OSIRIS-REx pour cartographier la surface de l'astéroïde Bennu. Il s'agit déjà d'une technologie d'usage courant pour les rendez-vous et l'arrimage de véhicules autonomes à la Station spatiale. Ici sur Terre, les lidars aident à surveiller les forêts à travers le Canada.

Déroulement

DOC pourra être fixée à Dextre selon les besoins. Ce système de vision novateur comptera trois capteurs :

Si les contrôleurs au sol ou les astronautes à bord pensent que la Station a été heurtée par un débris spatial, ils pourront utiliser la caméra d'appoint pour prendre rapidement des images de la structure du laboratoire orbital afin d'estimer l'étendue des dommages.

En raison de sa souplesse d'utilisation et ses nombreuses applications possibles, DOC réduira très certainement le nombre de sorties imprévues dans l'espace, toujours risquées, que les astronautes devront effectuer au cours de leur mission.

Cette nouvelle caméra conçue pour la Station spatiale jette les bases de la mise au point de systèmes de vision informatisés essentiels aux engins spatiaux et aux rovers, pour ne nommer que ces véhicules. Cette technologie pourrait équiper une station spatiale près de la Lune ou aider à explorer des destinations lointaines dans les prochaines décennies, comme Mars.

Dates

La caméra d'appoint de Dextre sera lancée à la SSI en .

Développeurs

Neptec Design Group, une entreprise d'Ottawa, en Ontario, est en train de développer ce système de vision perfectionné dans le cadre d'un contrat passé avec l'ASC.

Poursuivez l'exploration

Date de modification :