Sélection de la langue

Recherche

Haut de page

René Doyon – Professeur

René Doyon

Source : Amélie Philibert/Université de Montréal.

  • Citation : Au moment de prendre des décisions importantes, suivez votre instinct : il est presque toujours infaillible.
  • Scolarité :
    • Baccalauréat en physique, Université de Montréal
    • Maitrise en astrophysique, Université de Montréal
    • Doctorat en astrophysique, Imperial College of Science, Technology and Medicine (Royaume-Uni)
  • Poste : Professeur, Département de physique, Université de Montréal
  • Employeur : Université de Montréal

Quel est votre lien avec le télescope spatial James Webb?
Je suis le chercheur principal des modules canadiens FGS/NIRISS du télescope Webb. Le détecteur de guidage de précision (FGS) permettra au télescope de viser précisément des objets d'intérêt. Quant à l'imageur et spectrographe sans fente dans le proche infrarouge (NIRISS), il aidera à étudier plusieurs corps célestes, des exoplanètes aux galaxies lointaines.

Quelle partie de la mission de Webb vous passionne le plus?
En définitive, tenter de répondre à la grande question : sommes-nous seuls dans l'Univers? En particulier, étudier les exoplanètes, des mondes hors du Système solaire où les conditions pourraient être favorables à la vie.

Que préférez-vous dans votre travail?
Travailler avec les gens. De nos jours, la résolution de problèmes scientifiques et techniques complexes est rarement l'affaire de quelques personnes. Elle nécessite un travail d'équipe à l'échelle locale, nationale et internationale.

Comment avez-vous décidé votre cheminement de carrière?
J'ai toujours été fasciné par la science et, en particulier, par la physique et l'astronomie. C'est à l'adolescence que j'ai décidé de devenir professeur de physique à l'université.

Quel conseil donneriez-vous à un jeune intéressé par les sciences spatiales?
Crois en ton rêve! Il n'en tient qu'à toi de le réaliser. Bien sûr, avoir la bosse des mathématiques et des sciences, ça aide. Mais être passionné par quelque chose et vouloir s'y consacrer à fond, c'est tout ce qu'il faut. Le reste, ce ne sont que des détails, comme faire de gros efforts, mais qu'importe si tu adores ce que tu fais!

Poursuivez l'exploration

Date de modification :