Lettre de mandat de la conseillère scientifique du président

Professeure Sarah Gallagher
Département de physique et d'astronomie
Université Western
1151, rue Richmond
London (Ontario) N6A 3K7

Madame,

Je suis très heureux que vous ayez accepté de devenir la première conseillère scientifique du président de l'Agence spatiale canadienne. Vous ferez partie de mon équipe de direction, et je me réjouis à l'avance de votre participation aux réunions du comité exécutif de l'Agence. Vous aurez aussi l'occasion de collaborer étroitement avec la conseillère scientifique principale du Canada et le réseau des conseillers scientifiques ministériels (CSM) des autres ministères et organismes à vocation scientifique du gouvernement du Canada.

Dans le cadre de votre mandat, vous serez souvent invitée, comme d'autres CSM, à donner des conseils impartiaux à de hauts fonctionnaires et à des décideurs dans des discussions sur des questions d'ordre scientifique, à formuler des recommandations et fournir des conseils stratégiques dans le domaine des sciences spatiales, et à assurer la liaison entre l'Agence et les partenaires externes.

Vous aurez notamment les fonctions suivantes :

Dans les prochaines semaines, nous aurons l'occasion de discuter et de préciser les priorités pour la première année de votre mandat. Entre-temps, vous pourriez vous attaquer aux deux dossiers suivants :

Le premier concerne l'élaboration et la mise en œuvre de lignes directrices pour que les résultats des travaux de recherche en sciences spatiales soient accessibles à la population et que les scientifiques de l'Agence puissent parler librement de leurs travaux.

Le second est la nécessité de renforcer les liens entre l'Agence, les conseils subventionnaires et les universitaires qui participent à la recherche spatiale. Par exemple, l'Agence cherchera des moyens d'améliorer la portée et la structure des ententes entre les parties, et les partages de frais associés à ces ententes.

Il sera également important pour vous de prendre contact avec Mme Mona Nemer, conseillère scientifique principale du Canada, afin de préciser ses attentes à l'égard de votre rôle de conseillère scientifique. Vous ferez partie de la première vague d'un petit nombre de CSM qui appuieront Mme Nemer et qui auront l'occasion d'établir des pratiques exemplaires et de faciliter les communications sur les questions intersectorielles.

En terminant, je sais que vous saurez vous acquitter des importantes responsabilités qui vous sont confiées. En retour, vous pouvez compter sur mon soutien inconditionnel pour vous permettre de bien jouer votre rôle de première conseillère scientifique de l'Agence spatiale canadienne.

Chaleureusement,

Sylvain Laporte

Poursuivez l'exploration

Date de modification :