Transcription

L'astronaute de l'Agence spatiale canadienne Chris Hadfield dans le Laboratoire de flottabilité nulle de la NASA - Partie 2

image

2011-03-16 - L'astronaute de l'Agence spatiale canadienne Chris Hadfield se prépare à plonger dans la piscine du Laboratoire de flottabilité nulle (NBL) de la NASA. Il présente également quelques particularités du scaphandre de marche spatiale. (Source : Agence spatiale canadienne)

Vidéo YouTube     Site Web de la mission de Chris Hadfield

Chris Hadfield : Bonjour... je suis au Laboratoire de flottabilité nulle. Tout l'équipement que nous allons porter est là-bas, sous le drapeau canadien. Cette piscine a une profondeur de 15 mètres et elle nous permet de simuler les conditions d'apesanteur. Aujourd'hui, je passerai de cinq à six heures sous l'eau pour m'exercer aux sorties extravéhiculaires, travailler avec un autre astronaute et me réhabituer à la combinaison que nous portons pendant les sorties dans l'espace.

Alors, ceci est une combinaison EMU, pour Extravehicular Mobility Unit. Elle est différente de la combinaison russe Orlan. Vous devez enfiler celle-ci par le bas et puis assembler les pièces pour former la combinaison autour de votre corps. Pour la combinaison Orlan, vous devez ouvrir l'arrière, vous glisser à l'intérieur et refermer la porte derrière vous. Elle offre une plus grande mobilité. L'Orlan est beaucoup plus simple pour les opérations en orbite.

[Inaudible]

Les gants sont ne sont pas très efficaces pour téléphoner. Ils sont bien. Mais moins confortables lorsqu'ils sont pressurisés. Maintenant je peux faire ceci assez facilement.

[Inaudible]