Y a-t-il un médecin dans la salle? Le rôle du médecin de vol

Qu'est-ce qu'un médecin de vol?

C'est le Dr Jean-Marc Comtois, médecin de vol de l'Agence spatiale canadienne (ASC), qui a fourni le soutien médical nécessaire à l'astronaute de l'ASC Marc Garneau lors de son entraînement aux sorties extravéhiculaires au Neutral Buoyancy Laboratory de la National Aeronautics and Space Administration (NASA), à Houston, au Texas, en vue de la mission STS-97.

Un médecin de vol est un médecin qui a de l'expérience et une certaine formation en aviation et en médecine aérospatiale. Le médecin de vol fournit un soutien médical aux astronautes lorsque ces derniers s'entraînent ou sont dans l'espace.

Son objectif principal est de veiller à ce que les astronautes soient aptes physiquement et mentalement à réaliser leurs tâches. C'est également à lui que revient la tâche de fournir un environnement sain aux astronautes, sur Terre comme dans l'espace. Lorsqu'un problème de nature médicale survient, c'est le médecin de vol qui fournit des soins aux astronautes. Comme le dit l'astronaute canadien Chris Hadfield : « Le travail du médecin de vol, c'est de nous garder suffisamment en santé pour que nous puissions continuer notre mission. »

La santé des astronautes

L'une des façons les plus efficaces d'atténuer les risques médicaux dans l'espace est de choisir des astronautes en santé. Les médecins de vol jouent un rôle de première importance lors de la sélection des nouveaux astronautes et des participants à une mission spatiale. Ce sont également eux qui établissent les normes médicales que doivent respecter les nouveaux candidats astronautes. Ces normes sont fondées sur notre compréhension actuelle des risques inhérents aux vols spatiaux, l'incidence de la microgravité sur le corps humain, les contremesures visant à atténuer ces effets et la portée limitée des soins médicaux pouvant être dispensés dans l'espace. Les médecins de vol se servent ensuite de ces normes pour présélectionner les candidats au poste d'astronaute.

Une fois les nouveaux astronautes choisis, les médecins de vol les soumettent chaque année à une batterie d'examens afin de s'assurer qu'ils sont médicalement aptes à aller dans l'espace. Lorsque les astronautes échouent aux examens médicaux, ils travaillent avec les médecins de vol à résoudre les problèmes cernés afin de pouvoir reprendre du service.

Lorsqu'un astronaute est recommandé pour une mission spatiale, le médecin de vol doit veiller à ce qu'il soit apte à réaliser les tâches prévues au programme et à ce que la mission n'ait pas d'effets néfastes à long terme sur sa santé.

Dans les rares cas où l'astronaute désigné développerait un problème médical avant la mission, le médecin de vol fera tout son possible pour résoudre le problème avant le vol. S'il n'y parvient pas et qu'il croit que le problème peut s'aggraver pendant la mission, affecter la santé et la sécurité des autres membres d'équipage ou avoir un incidence négative sur la mission, le médecin de vol proposera de soustraire l'astronaute de la mission.

Les médecins de vol font également partie des groupes et des comités médicaux chargés de mettre au point les procédures visant à assurer la sécurité et la santé des astronautes dans l'espace. Ils examinent aussi ces procédures régulièrement afin de s'assurer qu'elles tiennent compte des plus récentes percées dans le domaine de la médecine spatiale.

Soutien médical aux vols spatiaux

Étant donné que les médecins de vol sont responsables, en bout de ligne, de la santé et de la sécurité de l'équipage, ils doivent connaître les risques liés à la mission et les antécédents médicaux de chaque astronaute. Cette connaissance leur est nécessaire pour être en mesure de prévoir les problèmes de santé éventuels, d'atténuer les risques auxquels s'expose l'équipage et de maximiser les chances de réussite de la mission. Les médecins de vol ne misent pas uniquement sur leurs connaissances, mais aussi sur l'expertise de leur équipe de soutien médical. Cette équipe est constituée d'ingénieurs biomédicaux et de spécialistes tels des psychologues, des psychiatres, des physiologistes de l'exercice, des nutritionnistes et des agents de santé spécialisés dans l'exposition aux rayonnements. Les médecins de vol sont au cœur de toutes ces activités médicales et gèrent les informations qu'ils reçoivent des membres de leur équipe de soutien afin de déterminer comment répondre adéquatement à chaque situation.

Avant la mission

Avant la mission, le médecin de vol veille principalement à ce que les membres d'équipage restent en santé et à ce qu'ils ne se blessent pas. Il supervise la planification de la mission d'un point de vue médical, s'occupe des problèmes médicaux qui affectent la capacité des membres de l'équipage de s'entraîner ou de demeurer qualifiés et se familiarise avec les activités prévues au programme de la mission. Par exemple, le médecin de vol surveille la formation à l'utilisation du matériel et à la réalisation des sorties extravéhiculaires, et peut même y prendre part. Cette façon de faire permet de mieux comprendre le travail des astronautes et le stress physique et psychologique découlant des activités spatiales. Puisque le médecin de vol ne part pas pour l'espace en compagnie de l'équipage, il forme habituellement un astronaute pour qu'il agisse à titre d'agent médical de bord dans le cadre de la mission. L'agent médical de bord représente les yeux et les oreilles du médecin de vol pendant toute la durée de la mission. Lorsqu'un des astronautes en mission possède une formation en médecine, c'est normalement lui ou elle qui est désigné agent médical de bord. Si tel n'est pas le cas, l'un des astronautes doit suivre une formation sur les procédures médicales de base.

C'est le médecin de vol qui s'assure de fournir tout l'équipement médical nécessaire pour la mission et qui veille à ce que l'équipage soit formé à l'utilisation des contremesures visant à atténuer les effets négatifs des vols spatiaux sur leur santé. C'est aussi lui qui administre les tests médicaux préalables au lancement et qui appuie l'équipage au site de lancement.

Pendant la mission

Au cours de la mission spatiale, le médecin de vol doit d'abord et avant tout veiller à la santé des astronautes. Une équipe de médecins de vol au sol fournit donc un appui médical 24 heures sur 24 aux astronautes depuis le Centre de contrôle de mission. Lors des vols de la navette spatiale, des conférences médicales privées avec les membres d'équipage et l'agent médical de bord ont lieu quotidiennement. Pour les missions de plus longue durée menées à bord de la station spatiale, on organise chaque semaine des conférences médicales privées avec chacun des membres d'équipage, et l'agent médical de bord effectue périodiquement une évaluation médicale en orbite pour le compte du médecin de vol. Il est possible de traiter les blessures mineures et les malaises à bord de la navette spatiale, des capsules Soyouz et de la station spatiale, mais étant donné les installations médicales limitées, il est plus compliqué de traiter les blessures et les maladies plus graves. Si le médecin de vol croit qu'il est impossible de traiter adéquatement un trouble médical en orbite, ou si celui-ci a un effet néfaste sur la santé, la sécurité ou le rendement du reste de l'équipage, il peut recommander l'avortement de la mission.

Après la mission

Les médecins de vol examinent sommairement les astronautes sur le site d'atterrissage. Au cours des quelques semaines suivant le retour sur Terre, ils soumettent chaque astronaute à un certain nombre d'examens médicaux afin de surveiller leur état de santé. Ils supervisent aussi la réadaptation des astronautes pour qu'ils puissent reprendre leurs activités normales et réintégrer les rangs des astronautes actifs.

Soutien médical lors de l'entraînement des astronautes

En plus de fournir un appui médical pendant les missions spatiales, les médecins de vol sont appelés à suivre les astronautes tout au long de leurs formations de base et avancée. Ils apprennent ainsi à connaître les astronautes et à mieux comprendre les troubles médicaux qu'ils pourraient éventuellement avoir à traiter dans l'espace. Par exemple, les médecins de vol de l'ASC ont fourni un soutien médical en milieux hostiles lors de l'entraînement préalable au projet de mission en environnement extrême de la NASA (NEEMO).

Possibilités de carrière

Le Dr Jean-Marc Comtois, médecin de vol de l'ASC, rend visite a l'équipage de NEEMO 7, une simulation de mission spatiale sous-marine.

Puisque la médecine aérospatiale est un domaine somme toute limité, peu de postes de médecins de vol sont offerts au Canada. Cela est particulièrement vrai pour le Programme spatial canadien. Hormis l'ASC, certains organismes gouvernementaux tels le ministère de la Défense nationale ou Transports Canada, et quelques entreprises privées du secteur de l'aviation, comme les transporteurs aériens, embauchent des médecins de vol.

Des programmes de formation des médecins de vol sont offerts dans des institutions canadiennes et internationales. Pour de plus amples renseignements, il est possible de consulter la section du site Web de l'ASC consacrée à la Formation en médecine aérospatiale ou le site Web de Recherche et développement pour la défense Canada.