Qu'est-ce qu'une campagne de vols de ballons?

Saviez-vous que?

Fait numéro 1

Le volume des plus grands ballons stratosphériques ouverts utilisés par le Centre National d'Études Spatiales (CNES) peut atteindre 1 200 000 m3.

Fait numéro 2

La hauteur de l'aérostat déployé, chaîne de vol comprise, est d'environ 300 m, ce qui équivaut à près de la moitié de la hauteur de la tour du CN.

Fait numéro 3

L'enveloppe, à elle seule, a une hauteur qui peut atteindre celle d'un immeuble de 35 étages, soit la hauteur de la tour du stade olympique de Montréal; son diamètre équivaut à l'envergure de 2 patinoires de hockey.

Fait numéro 4

La surface de l'enveloppe, si on la déployait à plat équivaudrait à la dimension d'environ 8 terrains de soccer.

Fait numéro 5

Pour en savoir plus sur les autres types de ballons, vous pouvez consulter le site suivant : www.cnes.fr/web/CNES-fr/8510-differents-types-de-ballons.php.

Les équipes de l'Agence spatiale canadienne (ASC) et du Centre National d'Études Spatiales (CNES) se rendent généralement deux semaines à l'avance au site de lancement afin de préparer les équipements qui seront utilisés pendant la campagne.

Une fois la préparation complétée, la campagne débute. Elle dure de 6 à 8 semaines, en fonction du nombre de ballons à lancer. On compte en moyenne 10 lancements de ballon par campagne et 3 à 4 jours sont prévus pour chaque opération. Les lancements de ballon sont toujours tributaires des conditions climatiques, c'est pourquoi ils ont lieu normalement très tôt le matin ou plus tard le soir, lorsque le vent est le moins présent. Pendant les opérations de lancement, le vent au sol ne doit pas dépasser de 2,5 à 4 mètres/seconde selon la taille du ballon.

Le dernier vol conclut la campagne. Les deux semaines qui suivent sont dédiées à l'entreposage des équipements et aux réunions post-campagne.