Sciences de l'atmosphère

Notre atmosphère, cette couche de gaz invisible entourant la Terre, permet la vie telle que nous la connaissons. Elle fournit l'air que nous respirons, assure la redistribution de la chaleur et de l'eau, et nous protège des radiations nocives. Il est important de comprendre et de surveiller l'atmosphère : de quoi est-elle composée, comment interagit-elle avec différents écosystèmes, et comment change-t-elle et influence-t-elle le climat de la Terre?

Étude de l'atmosphère au moyen de technologies spatiales

Les satellites sont essentiels à l'étude de l'atmosphère de la Terre. Depuis l'espace, il est possible de mesurer et de surveiller l'ozone, la vapeur d'eau, la pollution, les aérosols et les nuages à l'échelle de la planète. Ces renseignements appuient la recherche et les efforts internationaux pour assurer un avenir plus durable en :

  • fournissant des données précises à long terme pour l'étude du climat et de l'atmosphère;
  • améliorant notre compréhension des processus régissant le rétablissement de l'ozone et le climat;
  • permettant des prévisions et des avertissements plus exacts de la cote air santé.

Découvrez 12 projets de recherche qui utilisent des données satellitaires pour étudier l'atmosphère

– L'Agence spatiale canadienne (ASC) appuie 12 équipes de recherche qui utiliseront des données d'observations spatiales pour faire progresser leurs travaux. Ils étudieront des questions d'actualité comme la qualité de l'air, l'appauvrissement de l'ozone et les gaz à effet de serre.

Les résultats de leur travail contribueront à notre compréhension de l'atmosphère et pourraient améliorer les capacités de prévisions environnementales et la précision de ces prévisions et ainsi aider à accroître notre résilience aux changements climatiques.

Satellites et instruments

Terra

Terra (NASA, )
Le MOPITT du Canada est l'un des cinq instruments du satellite. Il contribue à l'étude de la pollution environnementale en balayant continuellement l'atmosphère pour recueillir des mesures à long terme des concentrations de monoxyde de carbone à l'échelle planétaire.

Odin

Odin (Suède, 2001)
Le système satellitaire de spectrographie optique et d'imagerie infrarouge (OSIRIS) du Canada embarqué sur Odin mesure les concentrations d'ozone, d'aérosols et de dioxyde d'azote dans la haute atmosphère.

SCISAT

SCISAT (ASC, )
Ce petit satellite canadien surveille l'ozone ainsi que plusieurs autres gaz à l'état de traces dans la stratosphère et aide les scientifiques à améliorer leur compréhension de l'appauvrissement de l'ozone, tout en mettant l'accent sur les changements au-dessus du Canada et de l'Arctique.

CloudSat

CloudSat (NASA/ASC, )
Ce satellite recueille des données sur la structure, la fréquence et le volume des nuages pour aider à mieux comprendre l'influence des nuages sur le climat.

Sentinel

Sentinel (ESA, )
Il s'agit d'une famille de six missions satellitaires de nouvelle génération qui porteront sur divers aspects de l'observation de la Terre (OT). Le Canada participe à ces missions au titre de l'accord de coopération conclu avec l'ESA. Les utilisateurs canadiens jouissent ainsi d'un accès simplifié aux données des satellites Sentinel.

Satellites d'observation de la Terre

Satellites d'OT (dans le monde)
Un certain nombre de programmes et diverses technologies d'OT existent dans le monde. Ils sont essentiels pour la surveillance de l'environnement et la météorologie, et trouvent de nombreuses autres applications qui peuvent améliorer la vie sur Terre. Le Canada retire un avantage de l'accès de plus en plus ouvert aux données.

Poursuivez l'exploration