Inondations de la Rivière Richelieu – Un an plus tard

Applications et utilisations de données RADARSAT-2
en appui lors de catastrophes naturelles

Étendue minimum et maximum d'une portion de l'inondation de 2011

Radarsat-2

Cette animation réalisée à partir de données RADARSAT-2 montre l'étendue maximum (en rouge) et minimum des inondations dans une portion du bassin de la rivière Richelieu en 2011.

Location

Location

En 2011, les fortes pluies et la fonte d'un épais couvert de neige sur le territoire entourant le bassin du lac Champlain et de la rivière Richelieu résultèrent en d'importantes montées des eaux du mois d'avril au mois de juin (près de 40 jours).

Du côté canadien, ces inondations touchèrent environ 3 000 résidences principales en Montérégie au Québec. Parmi les municipalités principalement touchées par l'inondation, on retrouve Venise-en-Québec, Noyan, Saint-Jean-sur-Richelieu, Henryville, Saint-Paul-de-l'Île-aux-Noix, Sainte-Anne-de-Sabrevois, Saint-George-de-Clarenceville et Saint-Armand. Le Service météorologique du Canada a inscrit cet événement dans son palmarès des phénomènes météorologiques les plus importants à frapper le Canada en 2011.

Des images RADARSAT-2, couvrant la période du 11 avril au 29 juin 2011, ont été utilisées pour développer des produits permettant de visualiser l'étendue de l'inondation et ainsi appuyer Sécurité publique Canada dans leurs interventions sur les lieux.

C'est dans le cadre d'une nouvelle initiative de gestion des désastres intitulée « RIPS » (Rapid Information Products and Services) que la Division des Applications et Utilisations en Observation de la Terre de l'Agence spatiale canadienne a travaillé en étroite collaboration avec Sécurité publique Canada et la firme montréalaise Effigis Géo-Solutions afin de mieux caractériser l'étendue des inondations à l'aide de données d'observation de la Terre.

Les satellites d'observation de la Terre , tel que RADARSAT-2, constituent désormais des ressources clés lorsque vient le temps de mieux gérer les inondations. Les données sont utilisées, entre autres, pour faciliter la prévision, l'intervention et le rétablissement des zones touchées.

Droits : Données et produits RADARSAT-2 © MacDonald Dettwiler and Associates Ltd. (2012). Tous droits réservés. RADARSAT est une marque officielle de l'Agence spatiale canadienne. Les données de l'image EO-1/ALI ont été mises à la disposition du public par le U.S. Geological Survey et sont distribuées par le Land Processes Distributed Active Archive Center (LP DAAC), situé au USGS/EROS, Sioux Falls, Dakota du Sud. Aucune responsabilité quant au contenu ou à l'usage de ces produits ne peut être acceptée par Effigis Géo-Solutions, l'ASC ou SP.

Avis d'exclusion de responsabilité : Ces produits sont à des fins de démonstration seulement. L'Agence spatiale canadienne n'est pas responsable de l'exactitude, de la fiabilité ni de l'actualité des renseignements ou des services fournis par des sources externes.