Agir contre les changements climatiques

La fumée provenant des feux de forêts qui ont sévi en Colombie-Britannique à l'été vue par le satellite Terra de la NASA. (Source : NASA.)

Les changements climatiques sont l'une des plus grandes menaces de notre époque et déjà nous en ressentons les effets. Les satellites constituent de précieux outils pour améliorer nos connaissances sur les processus climatiques et leurs impacts, et ainsi bien cibler nos plans d'action et nos interventions.

Le Canada et 194 autres pays sont parvenus à un accord pour lutter contre les changements climatiques à la Conférence de Paris sur les changements climatiques (COP21). Les données des satellites et des instruments spatiaux canadiens ont alimenté leurs réflexions.

Quels satellites observent les changements climatiques?

Pourquoi observer les changements climatiques à l'aide de satellites?

Surveiller les signes des changements climatiques

Les changements climatiques ont diverses conséquences, dont voici des exemples : inondations, ouragans, sécheresses, feux de forêt, fonte des calottes glaciaires, hausse du niveau de la mer. C'est de l'espace que ces catastrophes se révèlent dans toute leur ampleur. L'impact des changements climatiques se fait par ailleurs sentir deux fois plus vite dans l'Arctique qu'au sud du Canada.

Les données des satellites permettent de :

Infographie

Source : Agence spatiale canadienne.

CloudSat

Que fait-il?

Grâce à son radar, CloudSat recueille des renseignements sur la couverture nuageuse : son épaisseur, son altitude (à la base et au sommet) de même que la quantité d'eau et de glace qu'elle contient.

À quoi sert-il?

Ses données nous aident à analyser les nuages, éléments clés du cycle de l'eau et réflecteurs de l'énergie solaire. Comme on soupçonne que les nuages ont une incidence plus grande sur les changements climatiques que les gaz à effet de serre et certains autres facteurs, leur étude nous permettra de mieux comprendre leur impact sur le climat et la météo.

OSIRIS sur Odin

Que fait-il?

L'instrument OSIRIS, à bord du satellite Odin, mesure et cartographie l'ozone, les aérosols et le dioxyde d'azote.

À quoi sert-il?

Ses données aident les scientifiques à mieux comprendre l'impact des activités humaines et des phénomènes naturels sur l'environnement et le climat. Elles jouent un rôle important dans certains programmes et organisations d'envergure internationale, comme les suivants : Climate Change Initiative (disponible en anglais seulement) de l'Agence spatiale européenne, Groupe d'experts internationaux sur l'évolution du climat, Organisation météorologique mondiale (disponible en anglais seulement).

L'instrument canadien OSIRIS obtient des renseignements précieux sur la couche d'ozone qui protège la vie sur Terre d'une grande partie des rayons ultraviolets nocifs du Soleil. Il détecte également les aérosols et le dioxyde d'azote dans l'atmosphère. (Sources : Agence spatiale canadienne, Université de Saskatchewan.)

Mesurer la pollution

Usines

Les activités humaines ont évidemment des conséquences sur notre planète. L'énergie que nous produisons et consommons, les produits manufacturiers que nous achetons et notre façon de nous débarrasser de nos déchets, à la maison ou en entreprise, représentent une cause importante de pollution.

De l'espace, les satellites aident les experts à :

Ils peuvent :

SCISAT

Que fait-il?

SCISAT fournit des mesures sur plus de 40 gaz atmosphériques différents.

À quoi sert-il?

Il permet d'observer l'appauvrissement de la couche d'ozone ainsi que de mieux suivre l'évolution des changements climatiques, de la qualité de l'air et de la pollution. Les données de SCISAT contribuent à l'élaboration de politiques environnementales internationales visant à protéger la couche d'ozone, comme le Protocole de Montréal, qui interdit l'utilisation de certains chlorofluorocarbures (CFC).

MOPITT sur Terra

Que fait-il?

L'instrument MOPITT balaie l'atmosphère terrestre pour recueillir des données sur les concentrations de monoxyde de carbone.

À quoi sert-il?

Ces données servent à évaluer la portée de certaines initiatives de dépollution, notamment les normes sur la réduction des émissions polluantes des véhicules dans certaines régions du monde. Elles nous aident aussi à comprendre les effets d'autres activités humaines comme la combustion de la biomasse.

Protéger nos écosystèmes

Forêt

Le saviez-vous?

Près de la moitié de la superficie du Canada est couverte de forêts.

Les écosystèmes de la planète sont essentiels à la vie. Ils comblent plusieurs de nos besoins fondamentaux. Les satellites nous permettent de surveiller les changements que subissent les écosystèmes et de mieux les protéger.

Satellites RADARSAT

À quoi servent-ils?

Le radar de RADARSAT-2 est particulièrement efficace pour : surveiller les forêts, établir les changements de la structure des forêts et leur composition, observer les zones dévastées par le feu.

Les satellites de la Constellation RADARSAT nous transmettront des données cruciales pour améliorer nos pratiques de préservation de la biodiversité et notre gestion des forêts. Leurs données révéleront :

  • les zones de coupes à blanc dans les forêts boréales et tropicales, et leurs impacts environnementaux;
  • le succès des activités de reboisement.

SMOS

Que fait-il?

SMOS est capable de mesurer l'humidité des sols et la salinité des océans à l'échelle de la planète.

À quoi sert-il?

Ces mesures nous aident à : mieux comprendre le cycle de l'eau, cartographier les régions couvertes de neige et de glace, suivre l'impact des changements climatiques sur l'ensemble des glaces.

Les satellites sont de précieux outils pour étudier la Terre. Les données qu'ils recueillent sont indispensables pour bien gérer nos ressources naturelles et notre environnement ainsi que mesurer la pollution et réduire l'impact des changements climatiques. (Sources : Agence spatiale canadienne, NASA, Parcs Canada.)

Agir lors de catastrophes naturelles

Sous l'effet des changements climatiques, les catastrophes naturelles telles que les sécheresses, inondations, cyclones, typhons et ouragans deviennent de plus en plus fréquentes et violentes. Bien souvent, elles menacent la sécurité de villes entières.

Pour mieux coordonner leurs interventions d'urgence au moment d'une catastrophe, les autorités du monde entier se tournent souvent vers les satellites. Les 16 pays signataires de la Charte internationale « Espace et catastrophes majeures », dont le Canada, unissent alors leurs efforts et partagent sans attendre leurs données satellite pour secourir la population et sauvegarder les infrastructures.

Satellites RADARSAT

Grâce à son système radar, RADARSAT-2 détecte de jour comme de nuit, et à travers les nuages, les caractéristiques des ouragans et des tempêtes tropicales ainsi que les changements qu'ils provoquent sur notre environnement. Ces précieux renseignements aident les équipes de secours sur le terrain à prendre des décisions éclairées et à planifier efficacement leurs interventions. La capacité du Canada, en cas de catastrophes, à surveiller les ouragans, à évaluer l'étendue d'inondations ou encore à prévoir les crues soudaines sera renforcée par les satellites de la Constellation RADARSAT.

Nos satellites à votre service

Qu'est-ce que les changements climatiques?

Poursuivez l'exploration 

Date de modification :