Destination : Astéroïde 1999 RQ36

Contrairement à ce que peut laisser croire son nom banal, soit le géocroiseur (NEO 101955) 1999 RQ36, l'astéroïde visé par OSIRIS-REx revêt une grande importance scientifique. L'astéroïde de type B, considéré comme un spécimen rare, est vu par les chercheurs comme un corps céleste passionnant et accessible. Ayant très peu changé depuis sa formation il y a 4 milliards d'années, celui-ci pourrait nous fournir une foule de renseignements sur les débuts du système solaire.

Il faut environ 1,2 an à 1999 RQ36 pour faire le tour du Soleil. L'astéroïde, qui décrit une ellipse entre Vénus et Mars, croise l'orbite de la Terre tous les six ans. Mesurant environ 500 mètres de diamètre, il est formé d'un empilement de roches et d'autres matières ayant subsisté après la formation des planètes. Les observations télescopiques indiquent qu'il est très sombre et riche en carbone, et qu'il est susceptible de contenir de la matière organique, de l'eau et d'autres éléments légers.

Image conçue par ordinateur de l'astéroïde 1999 RQ36

Image conçue par ordinateur de l'astéroïde 1999 RQ36.
(Source : NASA/NSF/Cornell/Nolan)

Parmi les quelque 500 000 astéroïdes et 9 000 géocroiseurs répertoriés, 1999 RQ36 est l'un de ceux qui représentent la plus grande menace pour l'humanité (anglais seulement) : les risques qu'il frappe la Terre entre 2175 et 2196 sont de 1/2700. Une meilleure connaissance de son orbite et de sa composition nous permettra d'en savoir davantage sur la façon dont il pourrait entrer en collision avec la Terre, et à quel moment.