La mission OSIRIS-REx

OSIRIS-REx

Compte à rebours

Un laser canadien produira une carte 3D d'un astéroïde et repérera le meilleur site d'échantillonnage pour la mission OSIRIS-REx de la National Aeronautics and Space Administration (NASA).

Le Canada a un astéroïde dans sa mire pour prélever un échantillon

Lancement : prévu pour le 8 septembre 2016 à 19 h 05 (HAE) (16 h 05 [HAP]) à bord d'une fusée Atlas V à la base aérienne du cap Canaveral, en Floride. La fenêtre de lancement pour la mission est de 34 jours.
État d'avancement : en attente du lancement

Aperçu

L'Agence spatiale canadienne (ASC) collabore avec la NASA dans le cadre de la mission OSIRIS-REx, la première mission dirigée par les États-Unis qui vise à rapporter sur Terre un échantillon d'astéroïde. La mission a pour objectif de lever le voile sur d'importantes questions fondamentales. Comment s'est formé notre système solaire? Quelle est l'origine de la vie? Comment peut-on éviter les collisions avec des astéroïdes? OSIRIS-REx – abréviation d'Origins-Spectral Interpretation-Resource Identification-Security-Regolith Explorer (origines, interprétation des spectres, détermination des ressources, sécurité, explorateur de régolithe) – nous permettra également de mieux comprendre l'un des astéroïdes connus qui pourraient présenter la plus grande menace pour l'humanité. Ce sera aussi la première fois que l'ASC participe à une mission internationale de retour d'échantillon.

OSIRIS-REx mettra environ deux ans à se rendre vers sa cible, l'astéroïde Bennu. OSIRIS-REx embarquera cinq instruments scientifiques (anglais seulement) qui cartographieront l'astéroïde dans les longueurs d'onde du visible, de l'infrarouge et des rayons X. L'altimètre laser canadien OLA (OSIRIS-REx Laser Altimeter) prendra des mesures des matières superficielles et de la topographie du petit corps céleste. Lorsqu'OSIRIS-REx aura atteint Bennu en 2018, l'altimètre OLA passera près de six mois à cartographier toute la surface de l'astéroïde pour nous révéler de nouvelles données sur son histoire, sa composition et sa morphologie. Par la suite, les scientifiques chargés de la mission utiliseront ces données pour choisir le site où l'engin spatial prélèvera son échantillon. OSIRIS-REx descendra près de la surface (anglais seulement) et, sans se poser, déploiera son bras robotisé. Il effectuera alors une manœuvre d'échantillonnage « à la volée » pour saisir plus de 60 g de fin gravier, de poussière et de matière de surface (c'est-à-dire du régolithe). La capsule qui rapportera l'échantillon atterrira dans le désert de l'Utah en 2023.

La mission OSIRIS-REx est dirigée par le chercheur principal Dante S. Lauretta, Ph. D., de l'Université de l'Arizona, qui est appuyé par une équipe scientifique de cochercheurs. Le Goddard Space Flight Center de la NASA assure la gestion du projet et Lockheed Martin Space Systems construit l'engin spatial.

Voici l'équipe internationale d'OSIRIS-Rex (en anglais).

Animation pour la mission OSIRIS-REx

Cette animation donne un aperçu de la manière avec laquelle l'engin spatial OSIRIS-REx étudiera l'astéroïde Bennu, y fera la collecte d'un échantillon et ramènera cet échantillon sur la Terre. L'altimètre laser d'OSIRIS-REx (OLA), la contribution du Canada à cette mission, peut y être vu envoyant un faisceau orange à 0:29. C'est de cette manière que l'instrument produira une carte 3D de Bennu. (Source : NASA/Goddard Space Flight Center)