Mesurer les polluants dans l'atmosphère

Lancement : 18 décembre 1999
État : actif

MOPITT est un des cinq instruments lancés le 18 décembre 1999 à bord de Terra (anglais seulement), un satellite de la NASA qui orbite à 705 km au-dessus de la Terre. C'est Jim Drummond, de l'Université de Toronto (anglais seulement), qui a conçu MOPITT. Grâce à son équipe scientifique et à l'ASC, M. Drummond a proposé cet instrument à la NASA. La durée initiale de cinq ans de l'expérience a été prolongée en raison de la qualité des informations amassées et du bon fonctionnement du satellite. MOPITT, pour measurements of pollution in the troposphere (instrument de mesure de la pollution dans la troposphère), a été fabriqué par COM DEV International, une entreprise de Cambridge, en Ontario.

Depuis 1999, l'instrument canadien MOPITT balaie continuellement l'atmosphère terrestre pour recueillir des mesures à long terme des concentrations de monoxyde de carbone. Cet instrument est une contribution canadienne au Système d'observation de la Terre (EOS) de la NASA, un projet d'étude environnementale international.

Avant MOPITT, les mesures du monoxyde de carbone dans la troposphère étaient limitées et localisées. MOPITT, un instrument très précis et très performant, sonde tous les coins de la planète en quatre jours. Les données qu'il recueille sont utilisées en complémentarité avec d'autres données accumulées dans le cadre du projet EOS.

MOPITT pourrait également servir à évaluer la portée de certaines initiatives de dépollution, notamment les normes sur la réduction des émissions polluantes des véhicules dans certaines régions du monde. En outre, il aide à comprendre les effets d'autres activités humaines comme la combustion de la biomasse. Les scientifiques qui analysent les données de MOPITT contribuent donc grandement à l'étude de la pollution environnementale.

Les informations sur la biosphère, l'atmosphère et les océans sont utilisées par les scientifiques pour prévoir les effets à long terme de la pollution, pour comprendre l'accroissement des concentrations d'ozone dans la basse atmosphère et pour orienter l'évaluation et l'application des contrôles de la pollution à court terme.

Pourquoi étudier le monoxyde de carbone?

Le monoxyde de carbone (CO) est un gaz toxique incolore et inodore. La production de ce gaz résulte directement et essentiellement d'une combustion incomplète, par exemple, des carburants dans les véhicules automobiles ou de la biomasse. Il joue un rôle clé dans les processus chimiques de la basse atmosphère. Depuis les années 1970, les teneurs en CO, qui sont révélatrices des concentrations d'autres gaz polluants tels l'ozone, ont augmenté dans l'atmosphère, et MOPITT tentera d'en cerner la cause.

MOPITT se trouve à bord du satellite Terra. (Image : NASA)

MOPITT se trouve à bord
du satellite Terra. (Image : NASA)

Cette carte montre une moyenne sur quatre ans (mars 2000 à février 2004) des concentrations de monoxyde de carbone au printemps. (Illustration : MOPITT)

Cette carte montre une moyenne
sur quatre ans (mars 2000 à février 2004)
des concentrations de monoxyde
de carbone au printemps.
(Illustration : MOPITT)