Kapvik (« carcajou »)

Site d'essai analogue de l'Agence spatiale canadienne

Site d'essai analogue de l'Agence spatiale canadienne

Kapvik - Prototype terrestre de rover lunaire

  • Description : L'un des deux microrovers scientifiques de l'Agence spatiale canadienne capables d'appuyer le travail des humains (par exemple, pour creuser à la place d'un astronaute) ou de servir de compagnon à des rovers plus imposants.
  • Destination : La Lune
  • Dimensions  (longueur, largeur et hauteur) : 0,85 m x 0,78 m x 1,21 m
  • Masse : 41 kg
  • Vitesse : 0,1 km/h (vitesse maximale)
  • Alimentation : Électricité. Les batteries du rover sont rechargées au moyen de panneaux solaires embarqués (40 W).
  • Particularités :
    • « Kapvik » signifie « carcajou » en langue innue. Le carcajou est un petit animal reconnu pour sa puissance.
    • Kapvik est capable d'explorer les espaces restreints comme des grottes ou des crevasses. Il peut aussi être relié par câble à un rover plus grand et être progressivement descendu le long de pentes très abruptes inaccessibles aux gros rovers.
    • Le bras robotique de Kapvik remplit deux fonctions. Dans un premier temps, il sert de mât. Grâce aux capteurs installés à son extrémité, il permet au rover de balayer et de cartographier son environnement afin de repérer des minéraux, de l'eau ou de la glace.
    • Lorsque le rover a repéré une cible d'intérêt, il peut s'y rendre par lui-même, déployer son bras robotique, creuser une tranchée et déposer des échantillons de sol ou de roches dans des contenants installés sur ses « épaules ».
  • Constructeur : MPB Communications. Partenaires : Université Carleton, Université Ryerson, UTIAS, MDA, Université de Winnipeg, Xiphos