Le parc de rovers de l'Agence spatiale canadienne

Il peut s'écouler plusieurs années entre la phase de conception d'une mission spatiale à destination de la Lune, de Mars ou d'un astéroïde et le moment de son lancement. Et lorsque l'engin spatial arrive finalement à destination, il est impératif que la technologie soit opérationnelle.

En général, les projets spatiaux font l'objet d'une série d'essais, d'ajustements et d'évolution sur le plan conceptuel avant même que la technologie ne quitte la Terre. Afin de préparer le Canada aux prochaines étapes de l'exploration internationale de l'espace, l'Agence spatiale canadienne (ASC) a travaillé en collaboration avec plus de 40 entreprises et universités canadiennes pour concevoir et construire un parc de rovers terrestres. Ces derniers sont les prédécesseurs des robots qui exploreront peut-être, un jour, la surface de nouveaux mondes, qui constitueront les yeux et les oreilles des scientifiques ailleurs dans le cosmos, et qui prêteront probablement main-forte aux astronautes.