Chris Hadfield explique comment la vision est affectée dans l'espace

Description

Publié le 6 mai 2013

35 vues

Chris Hadfield explique comment la vision est affectée dans l'espace

2013-04-09 - À bord de la Station spatiale internationale, les membres d'équipage utilisent des instruments médicaux, comme le tonomètre, pour examiner la santé de leurs yeux et nous aider à mieux comprendre la manière dont la vue est affectée par le voyage dans l'espace. Le commandant Chris Hadfield nous explique ces instruments et nous montre comment ils fonctionnent.

(Sources : Agence spatiale canadienne, NASA.)

Transcription

Question : Je m’appelle Ashley et je suis en neuvième année. J’aimerais savoir quels sont les effets des séjours prolongés dans l’espace sur le corps humain.

Commandant Chris Hadfield : Bonjour! Les séjours dans l’espace ont de nombreux effets sur le corps humain. Ils affectent les os et les muscles. Récemment, nous nous sommes aperçus qu’ils affectaient aussi la vision. Il semble que la vision de certains astronautes est moins bonne dans l’espace. Nous ne savons pas pourquoi, mais nous étudions le phénomène et tentons d’en trouver la cause. Nous avons donc à bord plein de nouveaux appareils qui nous permettent de faire des tests et de mieux comprendre la vision.

Voici le tonomètre. C’est une sorte de jauge de pression que l’on place sur l’œil. Il faut mettre des gouttes – c’est bizarre de se mettre des gouttes dans les yeux lorsqu’il n’y a pas de gravité. Il faut toucher l’œil avec le petit truc qui sert à mettre les gouttes. Les gouttes s’étendent sur les yeux. Ensuite, un autre astronaute tapote doucement le centre de mon œil une dizaine de fois, et le tonomètre mesure la pression à l’intérieur.

On peut aussi aller voir ce qui se passe derrière nos yeux. Il faut alors mettre des gouttes qui dilatent les yeux, puis placer cet instrument sur l’œil et le brancher à un ordinateur. Au même moment, il y a des spécialistes sur Terre qui regardent mon œil. On peut faire des photos et des vidéos du nerf optique, du moins à l’endroit où il touche le globe oculaire, ainsi que des veines et d'autres choses qui se trouvent à l’intérieur de mon œil.

On peut également faire une échographie de nos yeux. Cela nous permet de voir ce qui change dans notre œil et ce qui se passe avec nos nerfs optiques. Nous avons donc un appareil à ultrasons complet à bord, mais nous n’avons pas besoin de gel. Il suffit de mettre une boule d’eau dans l’œil, puis de toucher l’œil ou l’eau qui recouvre l’œil avec l’appareil à ultrasons, en effectuant des mouvements de va-et-vient avec celui-ci. De cette façon, on peut voir la totalité du nerf optique, le cristallin et la cornée, le tout avec une belle résolution. C’est quelque chose de tout nouveau, et il y a des spécialistes sur Terre qui nous aident à le faire.

Avec toutes ces expériences, nous essayons de comprendre comment le corps humain fonctionne, ce qui contrôle la vision et ce qui change quand on élimine un facteur aussi simple que la gravité. Nous en apprenons davantage sur les yeux, mais aussi sur les moyens à prendre pour être capables d’habiter dans l’espace de façon permanente. Ainsi, si vous allez sur Mars, vous n’aurez pas de problèmes de vision.

Télécharger

Pour connaître les propriétés et l'utilisation des vidéos veuillez vous référer à la section des avis.