Jeremy Hansen en formation pratique de géologie à l'Île Devon

Description

Publié le 12 juillet 2013

167 vues

Jeremy Hansen en formation pratique de géologie à l'Île Devon

2013-07-12 - L'astronaute de l'ASC Jeremy Hansen explique pourquoi les astronautes reçoivent de la formation en géologie sur le terrain dans des régions éloignées et décrit son expédition à l'Île Devon. Hansen sera en Extrême-Arctique du 16 au 25 juillet 2013. Il accompagnera Gordon Osinski et son équipe du Centre for Planetary Science and Exporation, de l'Université Western, alors qu'ils étudieront un cratère d'impact.

(Source : Agence spatiale canadienne.)

Lien(s) utile(s)

Transcription

Depuis bien des années, tous les astronautes reçoivent une formation en géologie, que ce soit ceux du Canada ou d’autres agences partenaires comme la NASA. Il y a quelques raisons qui expliquent cela. Tout d’abord, lorsque nous sommes à bord de la Station spatiale internationale, nous faisons toujours face à notre planète et, en regardant par la fenêtre, nous repérons parfois des zones intéressantes au sol. Alors nous pouvons prendre de meilleures photos si nous comprenons ce qu’un géologue observerait à notre place. L’autre aspect de la formation en géologie est motivé par nos préparatifs en vue de voyager une au-delà de l’orbite basse terrestre. Chaque fois que nous irons sur la Lune, un astéroïde ou, un jour, Mars, la géologie sera une part importante des travaux scientifiques que nous y ferons pour comprendre l’histoire de notre propre planète et celle du système solaire, mais aussi pour comprendre les ressources que nous pourrions utiliser à la surface de ces corps célestes. C’est pourquoi je passe beaucoup de temps à étudier la géologie au Centre spatial Johnson de la NASA et, récemment, au Canada.

Il est difficile de préparer les astronautes à vivre et à travailler dans l’espace et nous cherchons constamment sur Terre des occasions de mettre les astronautes au défi en les plaçant dans des situations moins confortables ou plus risquées, où les décisions peuvent avoir une incidence sur leur vie.

Au cours des deux derniers étés, j’ai eu l’occasion de participer à des expéditions en Saskatchewan et dans l'Arctique, sur l’île Victoria, pour aller étudier des cratères. Cette année, je me prépare à retourner dans l’Arctique canadien, sur l’île Devon, avec le professeur Gordon Osinski. Ce sera une nouvelle expérience pour moi, car M. Osinski a déjà visité ce cratère. Il y a déjà fait des recherches et il y retourne pour examiner de plus près certains secteurs qui l’intéressent, où il tentera de trouver des réponses à des questions qui ont été posées depuis son examen des échantillons qu’il a rapportés. Il a fait des recherches plus approfondies sur la formation du cratère de l’île Devon et j’aurai la chance de l’accompagner dans ses travaux de recherche additionnels sur cette île.

Télécharger

Pour connaître les propriétés et l'utilisation des vidéos veuillez vous référer à la section des avis.