L'astronaute de l'ASC Jeremy Hansen explore des cavernes extraterrestres

Description

Publié le 14 novembre 2013

551 vues

L'astronaute de l'ASC Jeremy Hansen explore des cavernes extraterrestres

2013-11-14 - La caverne est noire, dangereuse et ressemble à un autre monde. Les astronautes sont trempés, inconfortables et sales. Tout ça au nom de la science! L'astronaute de l'Agence spatiale canadienne Jeremy Hansen partage une nouvelle perspective de l'exploration et explique pourquoi la formation dans des cavernes est similaire au travail et à la vie dans l'espace. Assurez-vous de regarder jusqu'à la toute fin!

Une vidéo de l'Agence spatiale canadienne avec des images de Vittorio Crobu et Sirio Sechi pour l'Agence spatiale européenne.

(Sources : Agence spatiale canadienne, ESA.)

Transcription

Jeremy Hansen : Bienvenus chez nous!

Brossage de dents dans une caverne!

Nous n’avons aucune idée de ce que nous allons trouver. C’est ça, l’exploration!

Ces derniers trois jours et demi dans la caverne, j’ai agit comme commandant. Une de mes tâches consiste à doser l’exploration de la caverne. Pour ce faire, je dois tenir compte de nombreux facteurs. Nous voulons aller plus loin dans notre exploration de la caverne, et nous voulons la cartographier. Mais en plus de ça, nous effectuons quelque chose de très important ici : de la recherche scientifique.

Cette expédition ressemble beaucoup à la vie à bord de la Station spatiale internationale. Dans cette caverne, nous réalisons des travaux de recherche au nom de scientifiques qui n’y sont pas. C’est exactement ce qui se produit à bord de la station spatiale. On nous demande de faire de la recherche au nom de scientifiques qui sont restés à la surface.

Nous étudions différentes caractéristiques de la caverne, comme le vent, l’eau et l’air, mais aussi, ce qui est très intéressant, les formes de vie qu’on y trouve. Nous prenons des échantillons à la recherche de nouveautés biologiques. Nous savons que nous devons faire de notre mieux pendant notre séjour ici afin d’en apprendre le plus possible. On doit bien faire notre travail et consigner les données. Et à notre sortie, nous remettrons le fruit de notre travail aux scientifiques pour qu’ils puissent le terminer et obtenir des résultats.

Parmi les risques associés à l’exploration d’une caverne, il faut souligner le manque de communication et la difficulté à obtenir de l’aide et des soins médicaux en cas de problème. Nous avons établi une liaison par ligne terrestre jusqu’au camp de base principal, mais lorsque nous partons explorer la caverne, jusqu’à dix heures par jour, nous sommes souvent coupés du monde extérieur. D’ailleurs, nous mettons à l’essai une pièce d’équipement appelée Tedra (ph : ti-dra (prononcé à l’anglaise), qui nous permet de communiquer avec des équipes de l’extérieur au travers de la paroi rocheuse.

L’une des expériences les plus enrichissantes de cette expédition est la perspective que cette dernière offre aux membres de l’équipe. La beauté des cavernes est spectaculaire. J’ai vu cette montagne de l’extérieur et j’en ai maintenant un point de vue complètement différent de l’intérieur. C’est l’exploration qui nous donne cette nouvelle perspective magnifique.

(Rires) J’ai réussi!

Télécharger

Pour connaître les propriétés et l'utilisation des vidéos veuillez vous référer à la section des avis.