Agence spatiale canadienne
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Contenu de la page

L’innovation canadienne mise sur les multiples possibilités du GPS

En bref

Prévision de séismes et d’éruptions volcaniques, navigation aérienne et maritime, repérage de véhicules : autant d’applications trouvées au système mondial de localisation (GPS) depuis le début de son exploitation civile au milieu des années 1980. L’exploitation du potentiel et de la précision du GPS est une spécialité de certaines entreprises canadiennes. CSI Wireless de Calgary innove en appliquant le GPS à la gestion agricole; NovAtel, également de Calgary, fournit 90 % des récepteurs de référence GPS au sol; et Skywave d’Ottawa offre des services internationaux de repérage et de sécurité des biens.

Le GPS et le génie canadien

CSI Wireless a élaboré un système de guidage agricole reposant sur le GPS. Jumelé à des épandeurs terrestres ou aériens, ce système permet de fertiliser les champs en suivant des couloirs précis, et donc de réduire les chevauchements et d’accroître la rentabilité du processus. Selon l’American Society of Agriculture Engineers, il permet aux producteurs agricoles d’économiser temps, argent et efforts, tout en augmentant la sécurité.

SkyWave a vendu dans le monde entier des milliers d'unités servant au repérage d'automobiles, de camions, d'autobus, de navires, d'avions et de conteneurs. Lorsque le bouton d'urgence d'un véhicule relié au système SkyWave est activé, les coordonnées GPS sont transmises par satellite à un répartiteur qui fait le nécessaire. Le véhicule continue de signaler sa position jusqu'à l'arrivée des autorités.

Une innovation toute canadienne pour le satellite européen Galileo

Au Canada, seul pays non européen membre de l’Agence spatiale européenne, le géant de la technologie GPS NovAtel a été invité à créer un concept structurel novateur pour Galileo, le système européen de navigation par satellite. Les nouveaux récepteurs de référence au sol de Galileo constituent un volet important des systèmes de contrôle du trafic aérien partout dans le monde. Ils permettent aux transporteurs d’emprunter des itinéraires plus courts, et donc de réaliser des économies de carburant et d’augmenter la capacité de trafic aérien. Le réseau mondial de satellites Galileo devrait entrer en service en 2008.